Ils ont dit à propos de la consti­tuante ...

La dé­ci­sion de la cour ju­geant l’as­sem­blée consti­tuante in­va­lide a été bien ac­cueillie par les dif­fé­rentes forces po­li­tiques. Ju­ristes, ac­ti­vistes, femmes, jeunes, coptes et autres pro­posent ici leurs cri­tères du choix de l’as­sem­blée à ve­nir.

Al Ahram Hebdo - - Le Fait De La Semaine -

Mo­na Ma­kram Ebeid

Membre du conseil con­sul­ta­tif ci­vil au­près du CSFA et membre dé­mis­sion­naire de l’as­sem­blée consti­tuante

La pro­chaine as­sem­blée de­vra être consti­tuée de 100 membres non dé­pu­tés. Elle com­pren­dra des ex­perts ju­ri­diques, des per­son­na­li­tés re­con­nues comme ayant une ex­pé­rience en po­li­tique, en so­cio­lo­gie et dans tous les do­maines qui peuvent in­té­res­ser le peuple égyp­tien. Il faut donc à tout prix évi­ter les points faibles de l’an­cienne Cons­ti­tu­tion qui était loin d’être re­pré­sen­ta­tive. Quant aux is­la­mistes du Par­le­ment, s’ils veulent faire ap­pel de­vant la cour, ils n’ont qu’à le faire. La rue fait tou­jours pres­sion.

Ab­del-gaf­far Cho­kr

Ah­mad Mek­ki

An­cien vice-pré­sident de la Cour de cas­sa­tion

Ce ver­dict a fi­na­le­ment ré­glé le dif­fé­rend au­tour de l’as­sem­blée consti­tuante. Les is­la­mistes qui avaient mal cal­cu­lé doivent re­te­nir la le­çon. L’as­sem­blée consti­tuante doit être un mé­lange de deux groupes. Le pre­mier, et le plus im­por­tant, de­vrait ren­fer­mer des re­pré­sen­tants des mi­no­ri­tés et des mar­gi­na­li­sés de la so­cié­té, à sa­voir les han­di­ca­pés et les ci­toyens ré­si­dant aux fron­tières comme le Si­naï, la Nu­bie et le Sa­ha­ra oc­ci­den­tal. L’autre groupe de­vrait être com­po­sé d’ex­perts en droit consti­tu­tion­nel. En plus, un autre sous-co­mi­té de­vrait al­ler vers les ci­toyens afin de col­lec­ter di­rec­te­ment leurs sug­ges­tions.

Ha­fez Abou-sea­da

Es­sam Al-es­lam­bou­ly

Ex­pert ju­ri­dique

La dé­ci­sion de la cour ad­mi­nis­tra­tive qui a ju­gé in­cons­ti­tu­tion­nelle l’as­sem­blée consti­tuante est une grande vic­toire pour la jus­tice. L’étape sui­vante qui doit être faite sans tar­der c’est que l’as­sem­blée du peuple et le Conseil con­sul­ta­tif re­prennent de nou­veau leur réunion pour po­ser des règles et des cri­tères bien clairs dé­ter­mi­nant le choix des 100 non par­le­men­taires comme sti­pule le ver­dict. Une fois les règles dé­ter­mi­nées, la porte doit être ou­verte à toutes les ten­dances de la so­cié­té pour po­ser leurs can­di­da­tures. Il au­rait été pré­fé­rable que le Conseil mi­li­taire mo­di­fie le nombre de membres de l’as­sem­blée pour at­teindre 200. A mon avis, 100 per­sonnes c’est très peu pour re­pré­sen­ter les dif­fé­rentes ca­té­go­ries so­ciales.

Amr Ha­shem Ra­bie

Newspapers in French

Newspapers from Egypt

© PressReader. All rights reserved.