Ene­dis, plus ma­lin que son comp­teur…

01net - - C’EST VOUS QUI LE DITES ! - Pierre De­le­fosse

J’ai été très in­té­res­sé par votre ar­ticle sur Linky (n° 883, p. 32), mais je re­grette que vous n’ayez pas été as­sez loin dans votre en­quête sur ce piège à c** ! Par exemple, voi­ci quelques in­ter­ro­ga­tions aux­quelles le ges­tion­naire de­vrait ré­pondre clai­re­ment et pré­ci­sé­ment : quel or­ga­nisme in­dé­pen­dant s’est char­gé des contrôles et des vé­ri­fi­ca­tions qui ga­ran­tissent l’in­no­cui­té du sys­tème en si­tua­tion ? La com­pa­gnie s’en­gage-t-elle contrac­tuel­le­ment sur la non-uti­li­sa­tion des don­nées au­tre­ment que pour la ges­tion du ré­seau élec­trique ? Que me­sure exac­te­ment Linky, la puis­sance ac­tive (comme les an­ciens comp­teurs) ou la puis­sance ap­pa­rente ? Avant, pour un abon­ne­ment de 9 kW, l’in­ten­si­té maxi­male du cou­rant était de 45 A ; main­te­nant, il ne se­rait plus que de 38 A. Que compte faire Ene­dis pour com­pen­ser les 13 % de perte pour tous les consom­ma­teurs ? En ré­su­mé, et con­trai­re­ment à ce qu’on veut nous faire croire, j’ai l’im­pres­sion que l’opé­ra­tion se­ra su­per-ren­table pour le dis­tri­bu­teur. Le comble, c’est qu’il va nous fac­tu­rer son comp­teur in­tel­li­gent ! Plus c’est gros, plus ça passe.

Les ques­tions que vous sou­le­vez sont très per­ti­nentes, aus­si nous avons pré­vu de re­ve­nir sur ce su­jet dans un pro­chain nu­mé­ro.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.