Com­ment on se dé­place

L’agence aé­ro­spa­tiale amé­ri­caine pré­pare pour 2021 un avion ex­pé­ri­men­tal ca­pable de pas­ser le mur du son dis­crè­te­ment. De quoi rou­vrir la voie des vols com­mer­ciaux su­per­so­niques.

01net - - SOMMAIRE -

La Na­sa veut mettre le su­per­so­nique en sour­dine.

Voi­là dé­jà quinze ans, le 24 oc­tobre 2003, le Con­corde ti­rait sa ré­vé­rence. Fleu­ron tech­no­lo­gique en son temps, cet avion my­thique n’en a pas moins été un gros échec com­mer­cial. La faute à sa trop forte consom­ma­tion de car­bu­rant et au bruit as­sour­dis­sant qu’il gé­né­rait en fran­chis­sant le mur du son. Une nui­sance so­nore qui avait in­ci­té les États-Unis et d’autres pays à in­ter­dire aux avions de ligne de pas­ser cette bar­rière quand ils sur­vo­laient leur ter­ri­toire. Mais la Na­sa sou­haite re­mettre au goût du jour les vols com­mer­ciaux su­per­so­niques. Et pas ques­tion de les lais­ser al­ler à pleine vi­tesse uni­que­ment au-des­sus des océans comme le Con­corde. Afin de mo­di­fier la lé­gis­la­tion, l’agence aé­ros- pa­tiale amé­ri­caine planche sur un aé­ro­nef en me­sure de pas­ser le mur du son en ne fai­sant pas plus de bruit que « le cla­que­ment d’une porte de voi­ture ». Elle se fonde sur des études mon­trant que le double bang en­ten­du au sol vient du fait que les ondes de pres­sion, s’exer­çant s`r les dif­fé­rentes par­ties d` f`se­lage, se mé­langent à l’ar­rière de l’ap­pa­reil. L’idée est donc d’évi­ter que ces ondes se re­joignent grâce à un nou­veau de­si­gn. UN ÉCRAN À LA PLACE DU PARE-BRISE. Après avoir ef­fect`é des mo­dé­li­sa­tions s`r or­di­na­teur et me­né de nom­breux es­sais en so`ffle­rie, la Na­sa pense avoir tro`vé la forme idéale. L’agence a si­gné un contrat de 250 mil­lions de dol­lars avec la branche aé­ro­nau­tique de l’en­tre­prise Lock­heed Mar­tin pour la réa­li­sa­tion d’un pro­to­type dont la construc­tion vient de dé­bu­ter. L’en­gin, bap­ti­sé X-59 QueSST, ne res­semble à au­cun autre ap­pa­reil. Un nez très ef­fi­lé de h`it mètres de long`e`r sur­mon­té de pe­tits ai­le­rons, des ailes tri­an­gu­laires lé­gè­re­ment bos­se­lées et un cock­pit sans pare-brise avant, com­plè­te­ment in­té­gré dans la car­lingue. Pour se di­ri­ger, le pi­lote pour­ra donc comp­ter, en plus des ins­tru­ments de bord, sur un large écran af­fi­chant les images cap­tées par des ca­mé­ras. Le X-59 QueSST de­vrait sor­tir des usines de Lock­heed Mar­tin en 2021. Dé­bu­te­ra alors une sé­rie de tests afin, dans `n pre­mier temps, de dé­mon­trer sa via­bi­li­té et d’éprou­ver ses per­for­mances. Pro­pul­sé par le même ré­ac­teur que l’avion de com­bat F/A-18, l’aé­ro­nef ex­pé­ri­men­tal de 28,6 mètres de lon­gueur fen­dra les airs à plus de 1 500 ki­lo­mètres par heure. Il pro­cé­de­ra en­suite à des vols d’es­sai au-des­sus de plu­sieurs villes aux États-Unis afin de mes`rer son im­pact so­nore et col­lec­ter les ré­ac­tions des ha­bi­tants. Les don­nées re­cueillies se­ront pré­sen­tées aux ré­gu­la­teurs amé­ri­cains pour qu’ils lèvent l’in­ter­dic­tion pe­sant sur les vols su­per­so­niques. Si tout se passe bien, la voie se­ra alors libre pour les suc­ces­seurs du Con­corde.˜

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.