L’an­ti­vi­rus ga­gnant

Plus de 66 mil­lions de mal­wares cir­culent sur la Toile. Leur prin­ci­pale cible : les or­di­na­teurs sous Win­dows. Heu­reu­se­ment, les édi­teurs de lo­gi­ciels de sé­cu­ri­té veillent au grain.

01net - - SOMMAIRE -

Blindez votre PC.

Se­lon Wat­chGuard, un spé­cia­liste de la sé­cu­ri­té des ré­seaux, on ne dé­nombre pas moins de neuf cy­be­rat­taques par minute en France. Plus des trois quarts visent les PC sous Win­dows. Une autre source, AhnLab, concep­teur sud­co­réen d’an­ti­vi­rus, re­cense trois me­naces prin­ci­pales. La pre­mière, le cryp­to­ja­cking, consiste à ins­tal­ler dans un or­di­na­teur, à l’in­su de son uti­li­sa­teur, un pe­tit pro­gramme se ser­vant de la puis­sance de trai­te­ment de la ma­chine pour en ex­traire une cryp­to­mon­naie. En deuxième po­si­tion, un grand clas­sique, le ran­som­ware. Ca­mou­flé sous forme de pièce jointe dans un cour­riel, il vous in­vite à payer pour ré­cu­pé­rer vos don­nées ren­dues in­ac­ces­sibles. En­fin, le der­nier pé­ril, et non des moindres, concerne le vol d’iden­ti­fiants.« C’est de­ve­nu l’ob­jec­tif nu­mé­ro un des cy­ber­cri­mi­nels et de leurs mal­wares », confirme An­dreas Marx, co­fon­da­teur d’AVTEST, un la­bo­ra­toire in­dé­pen­dant sur le­quel nous nous sommes ap­puyés pour éta­blir notre pal­ma­rès. Tous les lo­gi­ciels de pro­tec­tion sé­lec­tion­nés sont en fran­çais et ga­ran­tissent une ef­fi­ca­ci­té sans faille. Mais gar­dez à l’esprit que, même si vous êtes bien équi­pé, le maillon faible de la sé­cu­ri­té, c’est vous! Res­pec­tez donc les règles de base : ne ja­mais ou­vrir les cour­riels dont l’ex­pé­di­teur est in­con­nu, ni té­lé­char­ger de pro­grammes dou­teux.

1 Ef­fi­ca­ci­té de la pro­tec­tion

Le la­bo­ra­toire AV-TEST a sou­mis 275 pages Web et cour­riels in­fec­tés, ain­si que 19 747 mal­wares ré­cents, aux dif­fé­rents an­ti­vi­rus. Ré­sul­tat ? Un sans-faute pour la ma­jo­ri­té d’entre eux. Ils ont dé­tec­té et éli­mi­né sans faillir les codes mal­veillants pré­sen­tés. Seul Avi­ra n’at­teint pas les 100 %, en ne re­pé­rant pas un des mal­wares (sur près de 20 000, faut-il le rap­pe­ler). BullGuard (cap­ture), s’il fait preuve d’ef­fi­ca­ci­té face aux pro­grammes nui­sibles, se laisse trom­per par quelques mails dou­teux. Le genre de pe­tites fai­blesses ra­pi­de­ment cor­ri­gées grâce aux mises à jour.

2 Im­pact sur le sys­tème

Tout ce que vous faites sur votre or­di­na­teur (surf, uti­li­sa­tion de lo­gi­ciels, re­lève des cour­riels...) est sur­veillé par votre so­lu­tion de sé­cu­ri­té. Son ana­lyse en temps réel et les vé­ri­fi­ca­tions qu’elle ef­fec­tue ne doivent pas gê­ner la na­vi­ga­tion sur In­ter­net ou l’uti­li­sa­tion de vos pro­grammes. Si Avi­ra et McA­fee (cap­ture) se font qua­si­ment ou­blier, Avast, lui, ré­duit la vi­tesse d’ac­cès au Web de près de 30 % et vos ap­pli­ca­tions fonc­tionnent 13 % moins vite. Chez Kas­pers­ky et Bit­de­fen­der, le contrôle de la connexion pro­voque des ra­len­tis­se­ments de 22 % et 25 %.

3 Per­ti­nence de l’ana­lyse

Im­pos­si­bi­li­té d’ac­cé­der à un site Web de confiance, mise en place d’un pro­gramme in­of­fen­sif re­fu­sée, faux mes­sages d’er­reur… au­tant de symp­tômes qui dé­notent une trop grande sen­si­bi­li­té du sys­tème de dé­tec­tion. Pour le tes­ter, nous avons mis à jour Adobe Rea­der et VLC me­dia player, et ins­tal­lé Green­shot (cap­tures d’écran) et Spec­cy (iden­ti­fi­ca­tion des com­po­sants). Conclu­sions ? Avi­ra, Kas­pers­ky (cap­ture) et McA­fee ne bronchent pas ; Bit­de­fen­der et BullGuard de­mandent de confir­mer l’ins­tal­la­tion des pro­grammes, quand Avast exige une double va­li­da­tion.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.