De­si­gn au fé­mi­nin

01net - - COMPRENDRE -

Au dé­but des an­nées 2000, un disque dur va bou­le­ver­ser l’es­thé­tique des pro­duits in­for­ma­tiques grand pu­blic. Con­trai­re­ment à son concur­rent le Ju­ke­box 3000, si­gné Ar­chos, l’iPod ne roule pas des mé­ca­niques. Le ba­la­deur MP3 d’Apple est blanc comme le lait ma­ter­nel, et son de­si­gn ar­ron­di in­vite à la dou­ceur. Une « fé­mi­ni­sa­tion » sty­lis­tique en phase avec l’époque, où la consom­ma­tion doit être, se­lon les spé­cia­listes, plus émo­tion­nelle que dé­mons­tra­tive. Le suc­cès com­mer­cial se­ra im­mense, avec plu­sieurs mil­lions d’uni­tés ven­dues dans le monde. Peu de temps après, en 2006, Sony lan­ce­ra une PlayS­ta­tion Por­table « blanc cé­ra­mique » ci­blant clai­re­ment les femmes, de­ve­nues des consom­ma­teurs de high­tech comme les autres – leur in­té­rêt pour les smart­phones dans les an­nées 2010 vien­dra le confir­mer. Au­jourd’hui en­core, il suf­fit de re­gar­der les nou­velles Free­box (lire p. 44), vir­gi­nales et en ron­deurs, pour consta­ter la vic­toire sty­lis­tique de ces dames ; iro­nie de l’his­toire, alors que ces der­nières peinent à in­té­grer les mé­tiers de l’in­for­ma­tique. Si les hard­core ga­mers ré­sistent en­core, avec leurs mu­lots de com­pète et leurs casques au­dio an­gu­leux, de nom­breux ache­teurs n’ont plus peur des cou­leurs gir­ly dont se pa­rent cer­tains or­di­na­teurs, sous l’im­pul­sion du pion­nier Apple. De­main, les ob­jets connec­tés pour­raient per­mettre au de­si­gn adop­tant ces codes fé­mi­nins de ga­gner en­core du ter­rain. « Re­gar­dez les Google Home et autres Ho­mePod, ob­serve Ra­fi Ha­lad­jian, pion­niers des ma­chines connec­tées dans les an­nées 2000. Ces as­sis­tants vo­caux sont ha­billés de tis­su, dis­si­mu­lant leur tech­ni­ci­té pour mettre en avant l’ap­pa­rente cha­leur de leur pré­sence. »

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.