LE CADRE CONNEC­TÉ FAIT DE LA RÉ­SIS­TANCE

01net - - CHOISIR -

Très à la mode il y a dix ans, les cadres photo nu­mé­riques avaient ra­pi­de­ment dis­pa­ru de la circulation, faute d’avoir trou­vé leur pu­blic. Fa­mi­link tente de les re­mettre au goût du jour avec ce mo­dèle des­ti­né aux se­niors. Mal­gré une dalle de seule­ment 7 pouces, l’ap­pa­reil pré­sente une belle épais­seur. En cause, son en­ca­dre­ment en faux bois qui fait illu­sion à quelques mètres de dis­tance, ni­ché dans une bi­blio­thèque, mais ne leurre per­sonne une fois en main.

À peine al­lu­mé, l’écran s’avère dé­ce­vant. Pe­tit, avec une ré­so­lu­tion fai­blarde et un ren­du des cou­leurs fran­che­ment mé­diocre, il n’a guère pour lui qu’une lu­mi­no­si­té éle­vée et de bons angles de vi­sion. Vu le ta­rif, il ne fal­lait certes pas s’at­tendre à une dalle Re­ti­na, mais tout de même. Dom­mage aus­si que l’ab­sence de pied adap­té im­pose une seule orien­ta­tion (à l’ho­ri­zon­tale). On peut en re­vanche le fixer au mur avec une vis.

SANS COM­PLI­CA­TIONS. Co­té lo­gi­ciel, le fa­bri­cant a mi­sé sur la sim­pli­ci­té, et c’est tant mieux. Créer un compte et y as­so­cier le cadre né­ces­site moins de cinq mi­nutes. Il ne reste plus alors qu’à y en­voyer des images (gifs ani­més, vi­déos ou mes­sages vo­caux ne sont mal­heu­reu­se­ment pas pris en charge). Bonne sur­prise, plu­sieurs op­tions sont pos­sibles : pas­ser par l’ap­pli­ca­tion mo­bile dé­diée, le site Web de Fa­mi­link, Fa­ce­book Mes­sen­ger ou par mes­sa­ge­rie, en in­di­quant une adresse dé­fi­nie par vos soins. Un prin­cipe fa­cile à mettre en oeuvre et ef­fi­cace, qui au­to­rise plu­sieurs membres de la fa­mille à ex­pé­dier ai­sé­ment cli­chés et tex­tos à pa­py ou ma­mie sans qu’ils n’aient rien à faire pour les voir ap­pa­raître. D’ailleurs, les in­ter­ac­tions sur le cadre même se ré­vèlent li­mi­tées : on peut Li­ker une photo ou chan­ger ma­nuel­le­ment celle af­fi­chée.

Pour res­ter connec­té, l’ap­pa­reil a be­soin d’un ré­seau Wi­fi. Si le foyer n’a pas d’ac­cès à In­ter­net, il faut sous­crire à un abon­ne­ment 3G in­té­gré, of­fert le pre­mier tri­mestre, puis 3,90 € par mois. À no­ter que la bat­te­rie em­bar­quée n’as­sure que quatre heures d’au­to­no­mie. Au fi­nal, Fa­mi­link semble être une bonne idée... mal maî­tri­sée. Le ren­du af­fi­ché, en par­ti­cu­lier, manque de re­lief et du coup, les cli­chés perdent de cette pré­sence qui consti­tue leur rai­son d’exis­ter.

Sim­pli­ci­té d’uti­li­sa­tion, bonne fi­ni­tion, con­nexion 3G Qua­li­té de l’écran, au­to­no­mie, pas de vi­déo ou d’au­dio

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.