COMMENT FAIRE LE BON CHOIX

Cer­taines op­tions font grim­per la fac­ture in­ter­net mais d’autres peuvent vous faire faire des éco­no­mies.

01Net - - En Connaissan­ce De Cause -

Les for­faits in­ter­net ré­pondent à des lo­giques va­riées. Cer­tains vont droit à l’es­sen­tiel, avec des dé­bits et un ta­rif conte­nus, d’autres versent dans l’opu­lence avec une sé­rie de ser­vices in­clus et d’op­tions en tout genre. Et même à l’in­té­rieur de ces ty­po­lo­gies, for­faits à bas coût, équi­li­bré ou pre­mium, sub­sistent des dis­pa­ri­tés. Ain­si, l’offre fibre de Sosh, la fi­liale à bas coûts d’Orange, s’af­fiche au même prix que celle de Free avec la Free­box mi­ni 4K, mais les dé­bits théo­riques de cette der­nière lui sont trois fois su­pé­rieurs en ré­cep­tion (300 Mb/s contre 1 Gb/s). Dans les deux cas, nous en­trons pour­tant dans le do­maine du très haut dé­bit qui, se­lon l’Ins­ti­tut na­tio­nal de la consom­ma­tion, dé­bute à par­tir de 30 Mb/s. L’or­ga­nisme rap­pelle que de la réa­li­té de ce dé­bit dé­pen­dra la pos­si­bi­li­té, ou non, de mul­ti­plier au sein d’un même foyer les usages – et donc les écrans – qu’il s’agisse de strea­ming vi­déo, de jeu en ligne ou en­core de vi­sio­con­fé­rence.

DES PRO­MESSES À LA RÉA­LI­TÉ. Mais il faut gar­der à l’es­prit que les dé­bits af­fi­chés par les opé­ra­teurs ne sont que théo­riques. Dé­jà, il fau­drait dis­tin­guer deux sortes de fibre, se­lon qu’elle se ter­mine chez l’abon­né par un simple câble co­axial (FTTLA) ou vrai­ment par fibre op­tique (FTTH). Le Ba­ro­mètre 2020 des connexions in­ter­net Ariase in­dique ain­si que les dé­bits réels moyens d’Orange, Free, SFR et Bouygues tournent en moyenne au­tour des 400 Mb/s, bien loin de leurs pro­messes…z

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.