« Il prend tout son sens avec une ma­nette »

01Net - - Même Si Ça Fait Débat - L’avis de Da­vid Na­mias, chef de ru­brique à 01net Ma­ga­zine

Avec son pro­ces­seur Qual­comm Snap­Dra­gon 865+ et ses 16Go de mé­moire vive, ce Rog Phone 3 a de la puis­sance à re­vendre. Mais, di­sons-le, pour les tâches de tous les jours telles que sur­fer ou écrire des mes­sages, elle ne sert pas à grand-chose. La par­tie pho­to, qui est ici plu­tôt réus­sie, n’en pro­fite guère, ni le sys­tème An­droid, dé­jà très ré­ac­tif sur des smart­phones de mi­lieu de gamme.

Heu­reu­se­ment, Asus ne s’est pas conten­té d’as­sem­bler pêle-mêle les com­po­sants les plus per­for­mants pos­sible. La marque a aus­si soi­gné la par­tie lo­gi­cielle avec une in­ter­face qui par­le­ra aux ha­bi­tués de sa gamme de PC Re­pu­blic of Ga­mers (ROG). Avec les ac­ces­soires et les ser­vices as­so­ciés, comme l’abon­ne­ment Sta­dia Pro, le ga­mer est ar­mé pour le meilleur du jeu: As­sas­sin’s Creed, Bor­der­lands 3, etc. Sur le plan de l’er­go­no­mie, les deux gâ­chettes, qui com­portent dé­sor­mais cha­cune deux zones tac­tiles, sont une vraie trou­vaille. Elles tombent na­tu­rel­le­ment sous nos in­dex. Certes, le smart­phone reste très vo­lu­mi­neux, mais pas tel­le­ment plus que d’autres mo­dèles grand for­mat.

Mais là où le Rog Phone 3 prend tout son sens, c’est quand on l’as­so­cie à une vraie ma­nette, le Ku­nai Ga­me­pad ven­du en op­tion. Vous vous re­trou­vez alors avec une console entre les mains. Le ré­sul­tat est épa­tant avec les jeux des ser­vices à la de­mande Sta­dia ou GeForce Now. Ne se­rait-ce l’obs­tacle du prix (plus de 1200 eu­ros avec les ac­ces­soires), ce smart­phone me tente as­sez.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.