01Net

METTEZ LA PRESSION SUR LA PLAQUE DENTAIRE, PAS SUR VOS DENTS

Philips, fabricant majeur de brosses à dents électrique­s connectées, propose une technologi­e de brossage très efficace.

- David Namias

POURQUOI ON EN PARLE

Les brosses à dents qui se connectent en Bluetooth à votre smartphone ne sont plus une nouveauté. Dotées de divers programmes (nettoyage quotidien, blancheur, santé des gencives, dents sensibles, nettoyage en profondeur…), elles promettent d’atteindre un objectif d’hygiène buccodenta­ire. Sur les modèles les plus évolués, l’applicatio­n affiche une carte dentaire « en 3D » permettant un suivi en temps réel des zones déjà nettoyées et de celles qu’il reste à parcourir. Hors de l’aspect connecté, il faut savoir qu’il existe deux principaux systèmes de brossage électrique : le mouvement rotatif comme chez Oral-B et le vibratoire comme chez Philips. L’avantage du second est sa vitesse. Comme le mécanisme ne comporte aucun engrenage, il peut générer jusqu’à 62 000 oscillatio­ns par minute. C’est ce second procédé, abusivemen­t qualifié de « sonique » car il ne produit en réalité aucun ultrason, que nous testons ici.

ON AIME

S’il n’a pas l’efficacité d’un détartrage chez le dentiste, le procédé « Sonicare » y ressemble, mais en beaucoup moins intense et désagréabl­e. La vibration très rapide crée en outre un « fluide dynamique ». Cela signifie que le mélange d’eau, de salive et de dentifrice est projeté vers l’extérieur de la brosse, le but étant de faciliter le nettoyage des interstice­s dentaires. De fait, la Sonicare 9900 Prestige laisse une agréable sensation de propreté. De manière générale, ce brossage Philips paraît plus doux que celui de l’Oral-B iO 9S (testé dans le no 936, p. 66). Et si, comme la plupart des gens, vous appuyez trop fort, la brosse va réduire son mouvement d’oscillatio­n et tenter de minimiser les dégâts. Cette technologi­e « SenseIQ » propre à ce modèle analyse jusqu’à cent fois par seconde la pression exercée. Entre autres petites attentions, l’applicatio­n prévient lorsqu’il est temps de changer la tête. Notons enfin que, dans cette version « Prestige », la recharge se fait par induction et un bel étui de voyage est fourni.

ON AIME MOINS

Pourquoi un arrêt automatiqu­e après 2 minutes de brossage (ou plus selon le programme)? C’est certes le temps recommandé par les profession­nels de la santé. Mais l’utilisateu­r peut aussi vouloir continuer un peu s’il a oublié une zone. À ce propos, le brossage guidé (avec carte dentaire) se montre plus précis et mieux actualisé dans l’applicatio­n Oral-B. Et la tête ronde de cette marque concurrent­e avantage aussi un peu le brossage des parois intérieure­s des dents.

CE QUE L’ON EN PENSE

Si la promesse des différents programmes et modes nous semble très survendue et que le prix nous paraît également prohibitif, cette brosse à dents haut de gamme n’en reste pas moins très agréable à utiliser. Sa technologi­e évitera à l’utilisateu­r d’appuyer trop fort, de passer trop vite à un endroit ou d’oublier une zone de brossage et le motivera sur le temps long. Et si la technologi­e « Sonicare » et les fonctions connectées vous séduisent, mais que votre budget vous dit non, sachez que Philips propose des modèles à peine moins perfection­nés et au brossage tout aussi efficace, comme le DiamondCle­an 9000 (200 €) ou l’ExpertClea­n 7300 (150 €).˜

 ??  ?? L’ÉTUI est particuliè­rement classe et pratique dans cette version « Prestige »
L’APPLICATIO­N vous dit quand il faut renouveler la brosse
L’ÉTUI est particuliè­rement classe et pratique dans cette version « Prestige » L’APPLICATIO­N vous dit quand il faut renouveler la brosse
 ??  ??
 ??  ??

Newspapers in French

Newspapers from France