Des cen­taines de mé­tiers

CDI, CDD, sta­giaires, en 2018, près de 800 per­sonnes re­join­dront la so­cié­té MBDA

20 Minutes (Bordeaux) - - Sports - Anne Sui­ram 20 Mi­nutes Pro­duc­tion

pos­si­bi­li­té de s’ex­pa­trier là où les clients sont pré­sents, rap­pelle le DRH. MBDA a be­soin de pro­fils spé­cia­li­sés en mé­ca­nique, élec­tro­nique, aé­ro­nau­tique, sû­re­té de fonc­tion­ne­ment, pro­pul­sion. Mais aus­si de tech­ni­ciens dans l’usi­nage, les mé­thodes. »

Une for­ma­tion constante

Les mé­tiers étant très spé­ci­fiques, la so­cié­té n’exige pas des re­crues qu’elles soient opé­ra­tion­nelles im­mé­dia­te­ment : « On dé­tecte les po­ten­tiels, in­dique le DRH. Des per­sonnes ca­pables de tra­vailler en équipe, et d’an­ti­ci­per l’état de la tech­no­lo­gie sur 5 à 7 ans. La com­pé­tence, elle, se construit en in­terne. » MBDA met en ef­fet beau­coup d’éner­gie dans la for­ma­tion, qui re­pré­sente 140 000 heures an­nuelles : « Pen­dant les deux pre­mières an­nées et tout au long de leur car­rière, les tech­ni­ciens, les in­gé­nieurs ont un gros vo­lume de for­ma­tion. » L’en­tre­prise pro­pose aus­si des points d’étapes pro­fes­sion­nels avec des bi­lans de com­pé­tences, des coa­chings. Une po­li­tique RH qui paye puis­qu’au bout de cinq ans, 97% des sa­la­riés sont tou­jours dans les ef­fec­tifs. Pour au­tant, même si les be­soins sont im­por­tants, la ques­tion de l’éthique doit être com­mune à chaque re­cru­te­ment : « On contri­bue à l’ac­ti­vi­té de dé­fense. Nous sou­hai­tons qu’il n’y ait au­cun mal­en­ten­du et que les sa­la­riés se sentent à l’aise. Nos pro­cess sont sous contrôle du mi­nis­tère de la Dé­fense. » Pas de place à l’er­reur.

Chez MBDA, les nou­velles re­crues viennent cher­cher l’ex­cel­lence.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.