So­cial

20 Minutes (Bordeaux) - - GRAND BORDEAUX - E.P.

« En gé­né­ral, les ma­nifs à Bor­deaux sont as­sez calmes mais là, c’est par­ti­cu­liè­re­ment ten­du. On di­rait que les CRS ne font plus la dif­fé­rence entre cas­seurs et ly­céens», com­mente Zoé, une étu­diante de l’IUT Bor­deaux Mon­taigne, ve­nue sou­te­nir les ly­céens dans leur ma­ni­fes­ta­tion contre la ré­forme Par­coursup. Dès 8 h mar­di, des ly­céens is­sus prin­ci­pa­le­ment d’éta­blis­se­ments de la rive droite (Fran­çois Mau­riac, La Ruche, Tré­gey) se sont ras­sem­blés sur la place Sta­lin­grad.

Les CRS ont re­çu l’ordre de dé­ga­ger l’ac­cès au pont de pierre et ont char­gé les ma­ni­fes­tants, uti­li­sant gaz la­cry­mo­gène et flash-ball pour les dis­per­ser. «Les forces de l’ordre nous cou­raient après, ils nous frap­paient avec leurs ma­traques et ils nous ga­zaient en­suite, ra­conte une jeune ly­céenne de Mau­riac, dé­jà pré­sente lun­di. Comme je fil­mais, je me suis fait ta­per sur la jambe.» Mar­di, des heurts ont aus­si eu lieu. « Des ma­ni­fes­tants ont été tou­chés aux jambes et aux doigts», af­firme Zoé. Se­lon la pré­fec­ture, un ma­ni­fes­tant au­rait été bles­sé au pied sans gra­vi­té à Pes­sac, deux ly­céens de 14 et 15 ans ont aus­si été tou­chés lé­gè­re­ment et un membre des forces de l’ordre a été bles­sé. Un groupe de « gi­lets jaunes » s’or­ga­nise à Bor­deaux. Un groupe ap­pe­lé Yel­low Fri­day re­vo­lu­tion 33, veut conti­nuer le mou­ve­ment des « gi­lets jaunes » en évi­tant les confron­ta­tions avec les forces de l’ordre et les dé­bor­de­ments. Il compte près de 5 500 per­sonnes ins­crites sur sa page Fa­ce­book et en­vi­sage de pro­chaines ma­ni­fes­ta­tions.

Huit in­ter­pel­la­tions après le sac­cage de Vir­sac. Mar­di, huit per­sonnes ont été in­ter­pel­lées en lien avec le sac­cage il y a deux se­maines d’un péage sur l’A10 à Vir­sac, rap­porte l’AFP, l’une des dé­gra­da­tions les plus im­por­tantes du dé­but du mou­ve­ment des « gi­lets jaunes ». Tous sont des hommes d’une ving­taine d’an­nées et ori­gi­naires de la Gi­ronde.

«Comme je fil­mais, je me suis fait ta­per sur la jambe.» Une ly­céenne de Mau­riac

Une ren­contre à Ber­cy pour les Ford ? L’in­ter­syn­di­cale de l’usine sou­haite être re­çue à Ber­cy avec Punch, avant le 10 dé­cembre, date de l’ul­ti­ma­tum fixé par Ford. Une ac­tion est pré­vue sa­me­di à 10 h à Blan­que­fort.

Un in­cen­die près du ly­cée Mau­riac.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.