Plus belle la vie des bil­bis

20 Minutes (Bordeaux) - - DIX NEWS - Nao­mi Ma­cka­ko

Pour la pre­mière fois de­puis 1912, des bil­bis ou ma­cro­tis ont été re­mis en li­ber­té en Aus­tra­lie, rap­porte la BBC. Avec leurs longues oreilles de la­pin, un mu­seau res­sem­blant à ce­lui de la sou­ris et une longue queue poi­lue, les bil­bis sont un genre de mar­su­piaux om­ni­vores. Il en exis­tait des pe­tits et des grands, mais les pre­miers sont consi­dé­rés comme éteints de­puis 1950. Les grands, quant à eux, sont en voie de dis­pa­ri­tion. Il était donc urgent d’agir pour leur sau­ve­garde. Trente ani­maux éle­vés en cap­ti­vi­té ont été re­lâ­chés dans un vaste en­clos à l’abri de pré­da­teurs près de la ville de Nar­ra­bri, au nord-ouest de Syd­ney. Les pe­tits om­ni­vores évo­lue­ront dans la na­ture, pro­té­gés du dan­ger par une clô­ture de 32 km. Sans celle-ci, leur sur­vie pour­rait être com­pro­mise. Les bil­bis – qui se nour­rissent de ra­cines de plantes, de four­mis, de sca­ra­bées et d’arai­gnées – ont dis­pa­ru après l’in­tro­duc­tion de nui­sibles comme les chats et les re­nards.

Sous le pont Mi­ra­beau, il est mis en Seine

L’un des pi­liers du pont Mi­ra­beau est oc­cu­pé par une éton­nante sculp­ture rouge de­puis ven­dre­di der­nier. Cette oeuvre de street art est le fruit du tra­vail de l’ar­tiste James Co­lo­mi­na, spé­cia­liste des ins­tal­la­tions sur­prises. Elle re­pré­sente un en­fant qui porte un bon­net d’âne, les pieds dans le vide au-des­sus de la Seine. « Cet en­fant re­pré­sente les mi­no­ri­tés et la stig­ma­ti­sa­tion en gé­né­ral, ceux qui ne rentrent pas dans les cases. Il est iso­lé», confie l’ar­tiste plas­ti­cien. Une fa­çon d’ex­pri­mer son re­gard sur la so­cié­té à tra­vers la sculp­ture.

George W. Bush offre un autre bon­bon à Mi­chelle

L’an­cien pré­sident amé­ri­cain George W. Bush, qui avait of­fert un bon­bon Mi­chelle Oba­ma au cours des fu­né­railles de John McCain en sep­tembre, a sem­blé ré­ci­di­ver mer­cre­di à l’oc­ca­sion de celles de son père, George H.W. Bush, à Wa­shing­ton. Il s’est pen­ché pour ser­rer les mains de Ba­rack Oba­ma et de sa femme Mi­chelle, à la­quelle il a dis­crè­te­ment glis­sé ce qui sem­blait être une dou­ceur. L’ex-First La­dy a es­quis­sé un sou­rire.

Il a plai­dé pour le droit aux boules de neige

L’in­jus­tice pour les en­fants de Se­ve­rance (Etats-Unis) a pris fin. Cette pe­tite ville du Co­lo­ra­do a in­ter­dit les batailles de boules de neige sur son ter­ri­toire pen­dant près d’un siècle. Mais Dane Best, 9 ans, a convain­cu lun­di son con­seil mu­ni­ci­pal de le­ver la me­sure. « Des études sug­gèrent que le manque d’exer­cice à l’ex­té­rieur peut pro­vo­quer l’obé­si­té», a-t-il plai­dé.

Voi­tures et lave-linge ca­che­raient des tré­sors

Un Al­le­mand pour­sui­vi pour avoir ten­té de conver­tir des ki­los de pièces en eu­ros abî­mées qu’il im­por­tait de Chine a été ac­quit­té par la justice au­tri­chienne. Au prin­temps, la po­lice avait dé­cou­vert dans son vé­hi­cule 117 kg de pièces de 1 et 2 € en mau­vais état, pour un to­tal de 15000 €. Le sus­pect avait ex­pli­qué qu’il ache­tait en Chine des stocks d’eu­ros re­trou­vés dans les voi­tures et lave-linge ache­mi­nés dans ce pays pour y être dé­truits.

Bien­tôt un cin­quième mariage ou en­ter­re­ment

L’une des co­mé­dies ro­man­tiques les plus po­pu­laires des an­nées 1990, Quatre ma­riages et un en­ter­re­ment, va avoir une suite. Ri­chard Cur­tis a re­pris la plume pour ra­con­ter où en sont les per­son­nages et son his­toire se­ra une nou­velle fois réa­li­sée par Mike Ne­well.

Et Gwy­neth Pal­trow créa le yo­ga

Gwy­neth Pal­trow s’est at­ti­ré les foudres des adeptes du yo­ga, en pré­ten­dant dans les co­lonnes du Wall Street Journal qu’elle avait po­pu­la­ri­sé ce sport. «Par­don­nez-moi si ça sonne mal, mais je suis al­lée à un cours de yo­ga à Los An­geles l’autre jour, et la jeune fille de 22 ans à l’ac­cueil m’a de­man­dé si j’en avais dé­jà fait. Je lui ai ré­pon­du : “Vous avez ce tra­vail parce que j’ai dé­jà fait du yo­ga” », a-t-elle lan­cé au ma­ga­zine.

Une Ja­guar de Co­luche ven­due pour les Res­tos

Une Ja­guar MK II ayant ap­par­te­nu à Co­luche entre 1980 et 1985 se­ra mise aux en­chères di­manche à Pa­ris, au pro­fit des Res­tos du coeur, a an­non­cé la mai­son de ventes Aguttes. Es­ti­mée de 20 000 à 30 000 €, elle se­ra ex­po­sée dès ven­dre­di à Neuilly-sur-Seine.

Des mar­su­piaux ont été lâ­chés dans la na­ture, mais à l’abri, en Aus­tra­lie.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.