La fièvre jaune tou­jours pré­sente

So­cial A Bor­deaux, la mo­bi­li­sa­tion de sa­me­di a été plus sui­vie que celle de l’acte pré­cé­dent

20 Minutes (Bordeaux) - - GRAND BORDEAUX - El­sa Pro­ven­za­no

Les «gi­lets jaunes» ne fai­blissent pas. Le cor­tège de 6 000 ma­ni­fes­tants est par­ti comme à l’ac­cou­tu­mée sa­me­di après-mi­di de la place de la Bourse vers 14 h 30 et se­lon un par­cours im­pro­vi­sé, il est pas­sé par la place de la Vic­toire, les rues du quar­tier Saint-Mi­chel, pour se ter­mi­ner vers 17 h 30 place de la Co­mé­die, près du Grand Théâtre.

D’un pas dé­ci­dé, Clau­dine Cha­pron, 53 ans, passe le pont de Pierre après avoir été contrô­lée par des CRS qui fouillent les sacs de tous les pas­sants ve­nant de la rive droite bor­de­laise. En­sei­gnante dans le se­con­daire, elle est mo­bi­li­sée de­puis le dé­but du mou­ve­ment par so­li­da­ri­té avec « le ras-le-bol de cette France in­vi­sible qui ne vote plus, qui vit le chô­mage et la pré­ca­ri­té ». Se­lon elle, si la mo­bi­li­sa­tion conti­nue à être au­tant sui­vie à Bor­deaux c’est aus­si parce que c’est la ville d’Alain Jup­pé, proche d’Em­ma­nuel Ma­cron, et qu’elle s’est em­bour­geoi­sée, « re­lé­guant les pauvres au-de­là de la mé­tro­pole et de la ro­cade ».

41 in­ter­pel­la­tions

Un peu plus loin dans le cor­tège, Hu­go, 24 ans, tend bien haut sa pan­carte « En­core un der­nier ef­fort », une al­lu­sion au ré­cent éloge du pré­sident de la Ré­pu­blique du « sens de l’ef­fort ». S’il est so­li­daire du mou­ve­ment de­puis le dé­part, c’est la pre­mière ma­ni­fes­ta­tion de ce jeune Pé­ri­gour­din. « Je vois avec ce mou­ve­ment que des ho­ri­zons po­li­tiques dif­fé­rents dé­filent en­semble et je pen­sais ce­la im­pos­sible, re­marque-t-il. Ce­la me donne énor­mé­ment d’émo­tion et d’es­poir ». Après un dé­fi­lé dans le calme, la si­tua­tion s’est ten­due vers 17 h 30 lors de l’ar­ri­vée du cor­tège place de la Co­mé­die, du gaz la­cry­mo­gène a alors été uti­li­sé pour dis­per­ser les ma­ni­fes­tants. La si­tua­tion s’est vrai­ment dé­gra­dée un peu plus tard, place Pey Ber­land. Au to­tal, la pré­fec­ture a re­cen­sé 41 in­ter­pel­la­tions sur la jour­née. Au­cun membre des forces de l’ordre n’a été bles­sé mais au moins deux ma­ni­fes­tants l’ont été. Des vi­trines et du mo­bi­lier ur­bain ont été dé­gra­dés et des pou­belles in­cen­diées, mal­gré un dis­po­si­tif de sé­cu­ri­té ren­for­cé.

Après un dé­fi­lé dans le calme, la si­tua­tion s’est ten­due vers 17h30.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.