20 Minutes (Bordeaux)

Les prévenus du procès Bygmalion rappelés au tribunal ce jeudi

- Vincent Vantighem

On prend les mêmes et on recommence. Enfin, presque… Ajourné le 17 mars en raison de l’hospitalis­ation de l’un des avocats de la procédure, touché par le Covid-19, le procès de l’affaire Bygmalion va reprendre ce jeudi, à 13 h 30, devant la 11e chambre du tribunal judiciaire de Paris. Anciens cadres de l’UMP, responsabl­es de la campagne de 2012, dirigeants de Bygmalion, la société chargée d’organiser les meetings... Au total, quatorze personnes sont renvoyées dans cette vaste affaire de fausses factures ayant permis, selon l’accusation, d’exploser le plafond de dépenses autorisées lors de l’élection présidenti­elle de 2012. Dont le candidat de droite de l’époque, Nicolas Sarkozy.

En mars, Nicolas Sarkozy était le seul à avoir séché l’audience.

Ces derniers jours encore, l’ancien chef de l’Etat entretenai­t le suspense sur sa présence, ou non, au tribunal ce jeudi. En mars, il était déjà le seul à avoir séché l’audience. Comme pour mieux signifier sa distance avec les autres prévenus soupçonnés d’avoir créé le fameux système d’escroqueri­e sans l’en avoir informé. Lui n’est soupçonné que d’en avoir « bénéficié ». Il encourt une peine d’un an de prison ferme et 3 750 € d’amende. Le procès doit durer jusqu’au 22 juin.

 ??  ?? Nicolas Sarkozy à son arrivée au tribunal judiciaire de Paris, le 1er mars.
Nicolas Sarkozy à son arrivée au tribunal judiciaire de Paris, le 1er mars.

Newspapers in French

Newspapers from France