20 Minutes (Bordeaux)

A huit jours de l’Euro, les Bleus réussissen­t leur galop d’essai face au pays de Galles (3-0)

L’équipe de France a parfaiteme­nt commencé sa préparatio­n à l’Euro en l’emportant face au pays de Galles (3-0), mercredi soir

- A Nice, Aymeric Le Gall

En supériorit­é numérique dès la 25e minute de jeu, l’équipe de France s’est imposée face au pays de Galles pour son premier match de préparatio­n, grâce à des buts de Mbappé (34e), Griezmann (48e) et Dembélé (79e). Le trio Griezmann-Benzema-Mbappé a montré mercredi que cette entente pouvait nous faire des guilis dans le ventre cet été à l’Euro.

Match plié à la 25e. Petit quiz, chez vous, à la maison : comment ruiner un match de préparatio­n, par définition très important pour les deux équipes, avant le début de l’Euro, en l’espace d’une minute ? L’arbitre portugais M. Godinho nous a donné la réponse : en excluant bêtement et méchamment le Gallois Neco Williams, certes coupable d’une main dans la surface sur un tir à bout portant de Benzema, sans même faire preuve d’un minimum de psychologi­e. On met notre main à couper que Deschamps plussoie cette analyse. A l’arrivée, difficile avec une équipe galloise recroquevi­llée sur son but d’en dire beaucoup plus sur l’animation offensive des Bleus.

Le cadeau empoisonné. Le péno, on y vient. Un murmure de plaisir a parcouru la tribune de presse, seule garnie mercredi soir à Nice, en voyant Griezmann lancer le ballon à Benzema en mode « cadeau de bienvenue, papa ». Manque de bol, la belle histoire s’est arrêtée là, puisque le revenant madrilène a vu son penalty repoussée par la main ferme de Ward (25e). Pour ce que ça vaut, c’était le troisième péno de rang que KB9 ratait en Bleu. Ce qui n’a pas empêché le n° 19, auteur d’une merveille d’enchaîneme­nt contrôle en reculant et frappe du droit sur le poteau en fin de match, de se montrer très en vue tout au long de la soirée.

Le trio se porte bien, merci pour lui. La suite, comme on pouvait s’y attendre, se résuma à une sorte d’attaque-défense sans saveur et, plus problémati­que, sans grands enseigneme­nts pour les Bleus. On notera tout de même que le trio de l’espace Griezmann (auteur d’un enroulé du gauche pleine lucarne au retour des vestiaires)-Benzema-Mbappé n’a pas eu besoin de beaucoup d’entraîneme­nts en commun pour se trouver les yeux mi-clos. Pouce levé également pour

Coco Tolisso, auteur d’un match très intéressan­t au poste de sentinelle. De quoi lancer officielle­ment le match avec Rabiot, plutôt timide mercredi, pour la troisième place de titulaire, avec Pogba et Kanté au milieu, à l’Euro.

 ??  ??
 ??  ?? Très en jambes, le Parisien Kylian Mbappé a ouvert le score pour les Bleus.
Très en jambes, le Parisien Kylian Mbappé a ouvert le score pour les Bleus.

Newspapers in French

Newspapers from France