Pré­sents aux exa­mens mais en grève

20 Minutes (Lille) - - Grand Lille - M.L.

Le cam­pus de droit de l’uni­ver­si­té de Lille est à la pointe du mou­ve­ment de contes­ta­tion lillois contre la ré­forme de l’en­sei­gne­ment su­pé­rieur. Mais ce­la fait aus­si quelques jours que les étu­diants sont en­trés dans une pé­riode d’exa­mens, per­tur­bée par les évé­ne­ments.

Ce­pen­dant, la pré­si­dence de l’uni­ver­si­té af­firme que les par­tiels se dé­roulent comme pré­vu. Ce qui n’est pas tout à fait faux, mais pas tout à fait vrai non plus.

Boy­cott des épreuves

L’uni­ver­si­té as­sure que « le taux de pré­sence aux exa­mens est conforme à ce­lui ha­bi­tuel­le­ment consta­té ». Un taux va­lable pour l’en­semble des cinq cam­pus et dont le dé­tail ne nous a pas été com­mu­ni­qué.

« Le taux de pré­sence ne re­flète pas la mo­bi­li­sa­tion. Les étu­diants émargent ef­fec­ti­ve­ment aux exa­mens mais ceux qui boy­cottent ins­crivent le mot ‘’grève’’ sur leur co­pie et quittent la salle avant la fin de l’épreuve », ex­plique Ni­co­las, étu­diant en droit et mi­li­tant chez les Jeunes in­sou­mis.

Se­lon des chiffres pré­sen­tés sur la page Fa­ce­book « Lille in­sur­gée », ce sont entre 50 % et 60 % des étu­diants en sciences po­li­tiques qui ont ain­si boy­cot­té les exa­mens. « Sur l’épreuve de L1 de Sciences po­li­tiques, mar­di, 90 % des étu­diants sont par­tis au bout d’une heure », af­firme Ni­co­las. Des chiffres qui n’ont ce­pen­dant pas été confir­més par l’uni­ver­si­té.

Les étu­diants en droit à Lille sont en­trés en pé­riode d’exa­mens.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.