Les cerfs-vo­lants de Berck font leur prin­temps

Un évé­ne­ment entre bal­lets aé­riens et per­for­mances spor­tives

20 Minutes (Lille) - - LA UNE - Mi­kaël Li­bert

De­puis sa­me­di et jus­qu’au 22 avril, Berck-sur-Mer, dans le Pas-de-Ca­lais, ac­cueille les Ren­contres in­ter­na­tio­nales de cerfs-vo­lants. Et même s’il s’agit de la 32e édi­tion, l’évé­ne­ment ré­serve quelques sur­prises. En 2017, sur toute la du­rée de la manifestation, ce ne sont pas moins de 500000 per­sonnes qui ont pu ad­mi­rer les grosses bé­bêtes qui vo­laient dans le ciel de Berck. Une fré­quen­ta­tion qui prouve le suc­cès po­pu­laire des Ren­contres. À l’époque, le dé­fi avait été de faire vo­ler cent pi­lotes de ma­nière si­mul­ta­née.

Pour 2018, le clou du spec­tacle ne se­ra pas moins im­pres­sion­nant : « Il s’agi­ra de faire vo­ler le plus grand cerf-vo­lant du monde », se ré­jouit Ca­ro­line Ran­son, l’une des or­ga­ni­sa­trices de l’évé­ne­ment. Et quand on dit « grand », on ne se moque pas de vous. « Il me­sure 48 m de long sur 27 m de large, soit une sur­face de toile de près de 1300 m2 », pour­suit l’or­ga­ni­sa­trice.

Un monstre te­nu en laisse

Ce sont les pi­lotes de la dé­lé­ga­tion Al-Far­si, du Ko­weït, qui vont tâ­cher de faire vo­ler la bête con­çue aux Pays-Bas. Pour re­te­nir le cerf-vo­lant géant, pas ques­tion de le lais­ser uni­que­ment entre des mains hu­maines. C’est à un bull­do­zer que la corde de main­tien se­ra fixée. Deux équipes de dix per­sonnes contrô­le­ront l’en­gin à l’aide de cordes se­con­daires.

Du cô­té de la com­pé­ti­tion de cer­vo­ling, les épreuves dé­bu­te­ront à par­tir de mar­di pour une du­rée de trois jours. Une dou­zaine d’équipes in­ter­na­tio­nales vont s’af­fron­ter, no­tam­ment lors de vols avec fi­gures im­po­sées. A no­ter, la pré­sence pour la pre­mière fois d’une équipe chi­noise com­po­sée ex­clu­si­ve­ment de femmes pi­lotes.

Pour que la fête ne se trans­forme pas en ga­lère, la pré­fec­ture du Pas-deCa­lais donne quelques conseils aux vi­si­teurs. Pour le week-end, mo­ment de forte af­fluence, il est donc re­com­man­dé d’ar­ri­ver sur place avant 10 h et de re­par­tir après 18 h. Sauf pour la soi­rée de clô­ture, le sa­me­di 21, où il se­ra pré­fé­rable de quit­ter les lieux vers 23 h, à l’is­sue du spec­tacle py­ro­tech­nique. La pré­fec­ture in­vite aus­si les au­to­mo­bi­listes « à ne pas uti­li­ser leurs GPS » et pré­fé­rer suivre la si­gna­li­sa­tion spé­ciale qui a été mise en place.

Lors de l’édi­tion de 2017, les vi­si­teurs avaient pu ob­ser­ver toute une fa­mille de ba­leines vo­lantes.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.