Bat­tue par la Co­rée du Sud (2-0) et éli­mi­née de la Coupe du monde, l’Al­le­magne su­bit la ter­rible ma­lé­dic­tion des te­nants du titre

Comme d’autres te­nants du titre, l’Al­le­magne a été éli­mi­née d’en­trée

20 Minutes (Lille) - - La Une - Fran­çois Lau­nay

Le ciel est tom­bé sur leur tête. Ja­mais éli­mi­née au pre­mier tour d’un Mondial, la Mann­schaft est tom­bée de haut mer­cre­di, après une dé­faite in­at­ten­due face à la Co­rée du Sud (0-2). «C’est la plus grosse hu­mi­lia­tion de l’his­toire du foot al­le­mand, a re­gret­té le gar­dien Ma­nuel Neuer. Nous sommes res­pon­sables, nous les joueurs. Il fau­dra trou­ver des explications.»

Löw me­na­cé ?

L’Al­le­magne n’a pas fait men­tir la ma­lé­dic­tion qui s’est abat­tue sur quatre des cinq der­niers cham­pions du monde. Comme la France en 2002, l’Ita­lie en 2010 et l’Es­pagne en 2014, la Mann­schaft a dû rendre son tro­phée plus vite que pré­vu. « La pre­mière fois, vous avez les crocs, car vous n’avez rien ga­gné, ana­lyse Re­né Gi­rard, ad­joint des Bleus lors du Mondial 2002. La deuxième fois, il y a des choses qui se passent in­cons­ciem­ment.» Pour­tant, Joa­chim Löw, le sé­lec­tion­neur al­le­mand, avait es­sayé de lut­ter contre cet en­dor­mis­se­ment, en ne gar­dant que dix cham­pions du monde dans la liste des 23. Mais les cadres sont res­tés les mêmes et n’ont pas su im­pul­ser un nou­vel élan à l’équipe.

En chan­geant de sta­tut en 2014, l’Al­le­magne a aus­si sur­mo­ti­vé ses ad­ver­saires. « Quand on n’est pas cham­pion du monde, on peut sur­prendre des équipes, constate Gi­rard. Une fois fait, on ne sur­prend plus. Ac­cro­cher l’Al­le­magne, c’est presque ga­gner le Mondial pour les pe­tites équipes. » L’Al­le­magne s’est pris les pieds dans le ta­pis d’en­trée, en per­dant face au Mexique (0-1) et n’a pas re­fait son re­tard. « On aborde la compétition plus détaché, du coup, on met plus de temps à se mettre en route, re­prend Gi­rard. On s’aper­çoit que le pre­mier match peut mettre pas mal d’em­brouilles.» Après les dif­fé­rents fias­cos, tous les sé­lec­tion­neurs en poste (Le­merre, Del Bosque…) ont dû rendre leur ta­blier. Löw de­vrait se mé­fier.

Le ca­pi­taine Ma­nuel Neuer dé­pi­té.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.