Une lueur d’es­poir?

La Confé­rence sur le cli­mat, qui s’est ou­verte en Po­logne, doit no­tam­ment être l’oc­ca­sion de pré­sen­ter des so­lu­tions contre le ré­chauf­fe­ment de la pla­nète. Dans les Hauts-de-France, les syn­di­cats agri­coles ré­flé­chissent à une meilleure ges­tion de l’eau.

20 Minutes (Lille) - - NEWS - Gilles Du­rand

Plan­te­ra-t-on de la vigne ou du so­ja ? Le ré­chauf­fe­ment cli­ma­tique va-t-il mo­di­fier les ha­bi­tudes agri­coles dans les Hauts-de-France ? A l’heure où les pays du monde se réunissent en Po­logne pour la COP 24, 20 Mi­nutes a de­man­dé leur avis aux trois prin­ci­pales or­ga­ni­sa­tions syn­di­cales du sec­teur. La Con­fé­dé­ra­tion pay­sanne (CP) as­sure que le su­jet est pré­oc­cu­pant, mais qu’il existe des so­lu­tions. « Ce ne sont pas 2 °C qui vont mo­di­fier pro­fon­dé­ment la culture, note Pierre Da­ma­geux, adhé­rent syn­di­cal. En bio, on uti­lise dé­jà des va­rié­tés plus ré­sis­tantes. Quelque part, on a pris de l’avance. On a vu l’in­ci­dence de la ré­cente sé­che­resse dans l’Aves­nois, ce­la re­met en cause le mode de pro­duc­tion. » Se­lon lui, la ges­tion de l’eau se­ra au coeur des fu­tures pra­tiques. « Il va fal­loir mettre en place des sys­tèmes d’ir­ri­ga­tion très per­for­mants plu­tôt que des ca­nons en as­per­sion qui la gas­pillent », pré­vient-il.

Pro­té­ger de l’ur­ba­ni­sa­tion

Cette pro­blé­ma­tique de l’eau re­vient aus­si à la Coor­di­na­tion ru­rale (CR) et à la Fé­dé­ra­tion ré­gio­nale des ex­ploi­tants agri­coles (FRSEA), mais avec d’autres idées. « La sé­che­resse pro­voque des baisses de ren­de­ment qui nuisent à la fixa­tion du CO2. Car aug­men­ter les ren­de­ments, c’est une ma­nière de fixer le car­bone res­pon­sable du ré­chauf­fe­ment cli­ma­tique », as­sure Bru­no Haas, élu (FRSEA) à la chambre ré­gio­nale d’Agri­cul­ture. Lui prône plu­tôt la ré­cu­pé­ra­tion des eaux de pluie : « Il fau­drait la sto­cker et/ou la faire s’in­fil­trer vers les nappes phréa­tiques plu­tôt que la lais­ser par­tir dans les ri­vières ». Car­los Des­camps, pré­sident du CR 59, pointe aus­si l’eau comme un en­jeu ma­jeur. « Pour l’ins­tant, on a la chance d’avoir des terres hu­mides et des ré­serves d’eau. D’où la né­ces­si­té de pro­té­ger les nappes phréa­tiques de l’ur­ba­ni­sa­tion », pré­cise-t-il. Néan­moins, pour ce der­nier, la sé­che­resse a aus­si été bé­né­fique : « On a fait une mois­son ex­cep­tion­nelle et je n’ai ja­mais pu faire une aus­si bonne ré­colte de maïs ». Mais il re­con­naît que si ça dure, « il fau­dra s’adap­ter ». « On tra­vaille avec la na­ture, on sait le faire, mais il faut re­ve­nir sur cer­taines pra­tiques. »

A nos lec­teurs. Chaque mar­di, re­trou­vez « 20 Mi­nutes » en ver­sion PDF sur le site et les ap­pli­ca­tions mo­biles. Et sui­vez l’ac­tua­li­té sur l’en­semble de nos sup­ports nu­mé­riques. A Pa­ris, ven­dre­di.

La sé­che­resse a sé­vi deux an­nées de suite dans la ré­gion. Un phé­no­mène in­ha­bi­tuel.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.