Le cou­pable de « La Mort de Su­per­man » passe aux aveux

BD De­puis les an­nées 1980, l’au­teur Dan Jur­gens des­sine le su­per-hé­ros qui fête cette an­née ses 80 ans

20 Minutes (Lille) - - LA UNE - Pro­pos re­cueillis par Vincent Ju­lé

Le 18 avril 1938 pa­raît aux EtatsU­nis le pre­mier nu­mé­ro du ma­ga­zine Ac­tion Co­mics, et par la même oc­ca­sion la pre­mière aven­ture de Su­per­man. La créa­tion de Jer­ry Sie­gel et Joe Shus­ter a mar­qué de son poing d’acier et de sa mo­rale in­faillible l’his­toire des co­mics et de la pop culture. Pour les 80 ans du su­per-hé­ros, 20 Mi­nutes a ren­con­tré Dan Jur­gens, au­teur-des­si­na­teur pour les co­mics « Su­per­man » de­puis les an­nées 1980 et « cou­pable » de « La Mort de Su­per­man ».

A quand re­monte votre pre­mière ren­contre avec Su­per­man ?

Je de­vais avoir 7 ou 8 ans. J’étais dans un drug­store, et je suis tom­bé sur le nu­mé­ro 189 de « Su­per­man », mon pre­mier co­mics. J’ai été bou­le­ver­sé. J’ai dé­cou­vert un per­son­nage qui peut vo­ler, un sym­bole d’es­poir, le meilleur de l’homme.

D’Alan Moore à Frank Miller, plu­sieurs ar­tistes se sont ré­ap­pro­prié Bat­man. C’est moins le cas avec Su­per­man, pour­quoi ?

Vous avez rai­son. Se­lon moi, Bat­man re­pré­sente qui nous sommes. Cette obs­cu­ri­té qui l’en­toure est sé­dui­sante, pro­pice aux his­toires, aux con­flits. Su­per­man ren­voie à la lu­mière, l’ins­pi­ra­tion, l’in­té­gri­té. Il est, en prin­cipe, in­vin­cible. C’est un type d’his­toire plus dif­fi­cile à ra­con­ter.

Vous l’avez pour­tant tué le 17 no­vembre 1992…

L’arc de «La Mort de Su­per­man » est né de la ré­flexion que c’est lors­qu’un proche dis­pa­raît que tu ré­flé­chis le plus à qui il était. Nous sa­vions qu’en re­ti­rant Su­per­man de l’his­toire, nous pou­vions par­ler de son im­por­tance et le voir à tra­vers les yeux des autres su­per-hé­ros et du reste du monde. Re­trou­ver l’es­sence du per­son­nage.

Pour­quoi le faire mou­rir des mains d’un mé­chant in­édit, Doom­sday ?

Su­per­man avait l’ha­bi­tude de se battre contre des vi­lains, mais là, il est face à un monstre fé­roce, une force de la na­ture.

Avez-vous été sur­pris par l’im­pact de cet évé­ne­ment ?

Oh oui! Nous nous dou­tions que les fans al­laient ré­agir, mais per­sonne n’au­rait ima­gi­né que ce­la de­vien­drait un évé­ne­ment d’en­ver­gure mon­diale. Nous en par­lons en­core vingt-cinq ans après. Un film d’ani­ma­tion vient même de sor­tir. C’était im­pré­vi­sible et im­pres­sion­nant.

En no­vembre 1992, Su­per­man est tué, un trau­ma­tisme pour les fans.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.