La vie sans le grand Ni­ko­la

Hand­ball Bles­sé au pied, Ni­ko­la Ka­ra­ba­tic ne dis­pu­te­ra pas les Mon­diaux, qui com­mencent jeu­di. Les Bleus vont de­voir se ré­or­ga­ni­ser

20 Minutes (Lille) - - SPORTS - Ni­co­las Ca­mus

L’équipe de France de hand peut avoir ga­gné plus de titres que tous les autres pays réunis ces dix der­nières an­nées, elle a un peu l’im­pres­sion de par­tir dans l’in­con­nu à la veille des Mon­diaux. Le sé­lec­tion­neur Di­dier Di­nart a dé­voi­lé lun­di la liste des 17 joueurs re­te­nus pour la com­pé­ti­tion, qui com­mence jeu­di, et, comme on s’y at­ten­dait, Ni­ko­la Ka­ra­ba­tic n’en fait pas par­tie.

Opé­rée du pied mi-oc­tobre, la star des Bleus n’est pas opé­ra­tion­nelle. Une grande pre­mière. Pré­sent en équipe de France de­puis seize ans, il n’avait ja­mais lou­pé un tour­noi ma­jeur. Le vide va être im­mense. «Bien sûr que ça change tout, ne cache pas Luc Aba­lo. Il est tou­jours bon, tou­jours im­por­tant. Sans lui, ça peut nous faire mal.» Ha­bi­tuel­le­ment, Ni­ko­la Ka­ra­ba­tic mène le jeu en at­taque, prend les bal­lons chauds, se fait ren­trer dans le lard vo­lon­tai­re­ment par des gol­goths pour li­bé­rer des es­paces et dé­fend comme une brute. « Par son en­ga­ge­ment au quo­ti­dien, son pro­fes­sion­na­lisme, il en­traîne tout le monde, ex­plique le coach-ad­joint Guillaume Gille. C’est un mo­teur dans beau­coup de do­maines, un lea­der de jeu, de tra­vail… C’est un éta­lon, un re­père.» Sans le joueur du PSG, les Bleus ont pu faire des tests lors des matchs pré­pa­ra­toires. «On adapte notre jeu aux ca­rac­té­ris­tiques des joueurs qui sont là et qui vont por­ter le jeu de l’équipe de France en son ab­sence, dé­taille Gille. Ça va de­man­der des ef­forts sup­plé­men­taires, à cer­tains de s’ou­vrir da­van­tage, d’al­ler prendre plus de res­pon­sa­bi­li­tés. » Ces joueurs, ce sont no­tam­ment Ni­co­las Claire, Ken­tin Ma­hé et Di­ka Mem, qui vont se par­ta­ger le rôle de de­mi-centre. « Per­sonne ne va être ca­pable de faire comme Ni­ko, c’est im­pos­sible, ex­plique Ma­hé. On se pré­pare en ré­pé­tant ce que tout le monde sait faire de mieux, c’est tout. Ça va être nou­veau, il va fal­loir qu’on ar­rive à ré­par­tir les temps de jeu et ti­rer l’équipe le plus haut pos­sible. Je le sens bien, on a réus­si à avoir une ro­ta­tion co­hé­rente en pré­pa­ra­tion.» Tech­ni­que­ment, il reste tout de même une in­fime chance pour que les Bleus voient dé­bar­quer leur joueur­phare pen­dant la com­pé­ti­tion. Di­dier Di­nart l’a in­té­gré dans une liste élar­gie de 28 noms, dans la­quelle il pour­ra pio­cher pour rem­pla­cer un joueur. «S’il s’avé­rait qu’il est opé­ra­tion­nel, ce se­rait vrai­ment dom­mage de se pas­ser de lui, jus­ti­fie le sé­lec­tion­neur. Il fau­drait que le di­rec­teur spor­tif de son club lui donne le feu vert et que Ni­ko­la soit dé­ter­mi­né à ve­nir ai­der. » Mais il fau­drait sur­tout que la France soit très mal em­bar­quée pour son­ger à cette éven­tua­li­té.

« Per­sonne ne va être ca­pable de faire comme lui, c’est im­pos­sible. »

Ken­tin Ma­hé

Ni­co­las Claire est ame­né à rem­pla­cer nu­mé­ri­que­ment Ni­ko­la Ka­ra­ba­tic.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.