Face à une si­tua­tion évo­lu­tive, la com­mu­ni­ca­tion de l’exé­cu­tif ap­pa­raît des plus com­plexes

Epi­dé­mie En ces temps de crise sa­ni­taire et éco­no­mique, la com­mu­ni­ca­tion s’avère com­plexe

20 Minutes (Lille) - - LA UNE - Clé­ment Giu­lia­no

Deux heures de confé­rence de presse et un mes­sage : la né­ces­si­té d’ap­prendre à «vivre avec le vi­rus». A quelques jours de la ren­trée sco­laire, Jean Cas­tex, Pre­mier mi­nistre, Oli­vier Vé­ran, mi­nistre de la San­té, et JeanMi­chel Blan­quer, mi­nistre de l’Edu­ca­tion na­tio­nale, ont ré­ité­ré jeu­di les di­rec­tives gou­ver­ne­men­tales pour li­mi­ter la pro­pa­ga­tion du co­ro­na­vi­rus. Peu d’an­nonces concrètes (lire ci-contre), donc, mais une mise en garde ap­puyée dans un contexte de «re­cru­des­cence in­con­tes­table de l’épi­dé­mie ». « Notre ob­jec­tif, c’est de tout faire pour évi­ter un re­con­fi­ne­ment, sur­tout gé­né­ra­li­sé», a sou­li­gné Jean Cas­tex. «C’est la pré­ven­tion qui per­met de faire re­cu­ler les conta­mi­na­tions. Avant la ren­trée, il était es­sen­tiel de battre le rap­pel», sa­lue au­près de 20 Mi­nutes Tho­mas Mes­nier, dé­pu­té LREM de la Cha­rente, mé­de­cin de for­ma­tion et rap­por­teur gé­né­ral des af­faires so­ciales. «Le gou­ver­ne­ment semble à la traîne», constate pour sa part Ch­loé Mo­rin, po­li­to­logue à la Fon­da­tion Jean-Jau­rès. Con­fron­té à plu­sieurs po­lé­miques cet été (no­tam­ment sur le manque de li­si­bi­li­té des obli­ga­tions du port du masque à l’ex­té­rieur et sur la gra­tui­té de cet équi­pe­ment à l’école), l’exé­cu­tif s’est vu re­pro­cher «d’agir trop tard ou d’être en de­çà des en­jeux » et est au­jourd’hui « plu­tôt sur la dé­fen­sive », ob­serve l’ex­perte. Avant de nuan­cer : «Les Fran­çais ont beau­coup dé­con­nec­té pen­dant le mois d’août et mis à dis­tance l’ac­tua­li­té très an­xio­gène. Ils se sont donc moins ren­du compte d’un po­ten­tiel re­tard à l’al­lu­mage. »

L’ef­fort de pé­da­go­gie «ne va pas s’ar­rê­ter», a pré­ve­nu Ma­ti­gnon, rap­pe­lant que «le Pre­mier mi­nistre a an­non­cé que le mi­nistre de la San­té tien­drait des points de si­tua­tion heb­do­ma­daires». Là est le coeur du pro­blème, en ma­tière de com­mu­ni­ca­tion : l’évo­lu­tion ra­pide et per­ma­nente de la si­tua­tion épi­dé­mique. « D’au­tant qu’il y a tou­jours des “ex­perts” pour mettre en doute les dé­ci­sions po­li­tiques, et l’op­po­si­tion qui s’en­gouffre dans la brèche », sou­ligne Ch­loé Mo­rin. Autre dif­fi­cul­té : la né­ces­si­té de me­ner de front la com­mu­ni­ca­tion sur le plan sa­ni­taire et celle liée à l’éco­no­mie (lire aus­si p. 5).

L’ef­fort de pé­da­go­gie «ne va pas s’ar­rê­ter», pré­vient Ma­ti­gnon.

##JEV#145-82-https://ti­nyurl.com/yx9p2eyt##JEV# Le Pre­mier mi­nistre, Jean Cas­tex, Jean-Mi­chel Blan­quer et Oli­vier Vé­ran, mi­nistres de l’Edu­ca­tion et de la San­té, jeu­di.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.