20 Minutes (Lille)

10 Faut-il re­tar­der la deuxième dose du vac­cin de Pfi­zer ?

- Ma­thilde Cou­sin 20 Mi­nutes lutte contre les fake news. Un doute ? Ecri­vez à fa­keoff@20mi­nutes.fr Health · Medical Activism · Anti-Vaccers · Medicine · Alternative Medicine · Pfizer · United Kingdom · World Health Organization · European Medicines Agency

Y a-t-il un risque de di­mi­nuer l’ef­fi­ca­ci­té du vac­cin de Pfi­zer et BioNTech contre le Covid-19 en re­tar­dant l’in­jec­tion de la se­conde dose ? Si les deux la­bo­ra­toires re­com­mandent de pro­cé­der à la se­conde in­jec­tion vingt et un jours après la pre­mière, plu­sieurs pays ont choi­si de dé­ca­ler la se­conde in­jec­tion afin d’of­frir une cou­ver­ture, même par­tielle, à un plus grand nombre de leurs ci­toyens. No­tam­ment le Royaume-Uni, où les vac­ci­nés pour­ront pa­tien­ter jus­qu’à douze se­maines.

Dans un contexte où la de­mande pour le vac­cin ex­cède pour le mo­ment les ca­pa­ci­tés de li­vrai­son, les ex­perts du groupe sur la vac­ci­na­tion de l’OMS re­com­mandent d’ad­mi­nis­trer la deuxième dose «dans un dé­lai de vingt et un à vingt-huit jours», mais que celle-ci pou­vait être re­tar­dée «dans des cir­cons­tances ex­cep­tion­nelles de contextes épi­dé­mio­lo­giques et de contrainte­s d’ap­pro­vi­sion­ne­ment ». Kate O’Brien, di­rec­trice du dé­par­te­ment im­mu­ni­sa­tion et vac­ci­na­tion de l’or­ga­ni­sa­tion in­ter­na­tio­nale, a pré­ve­nu tou­te­fois que ce dé­ca­lage ne pou­vait pas dé­pas­ser six se­maines. Une re­com­man­da­tion éga­le­ment faite par l’Agence eu­ro­péenne des mé­di­ca­ments, qui pré­co­nise de ne pas re­cu­ler l’in­jec­tion de la deuxième dose au-de­là de qua­rante-deux jours (soit six se­maines).

Newspapers in French

Newspapers from France