20 Minutes (Lille)

Ré­seaux so­ciaux

- Thi­baut Che­vil­lard Crime · Incidents · Picaboo · France

Il y a en­core quelques se­maines, An­tho­ny était en­quê­teur au sein d’un ser­vice de po­lice ju­di­ciaire. Mais, de­puis lun­di, cet agent de 34 ans a lais­sé tom­ber les fi­la­tures pour de­ve­nir le nou­veau vi­sage de la po­lice sur Snap­chat. Ob­jec­tif : « com­mu­ni­quer au­près des jeunes » et « don­ner une bonne image de la po­lice », ex­plique ce­lui qui l’a in­té­grée il y a qua­torze ans.

Chaque se­maine, en com­pa­gnie d’un ca­me­ra­man, An­tho­ny va « mon­trer ce que font les po­li­ciers dans leur ser­vice » dans toute la France. De son « im­mer­sion », il réa­li­se­ra un « mi­ni-re­por­tage » d’une ou deux mi­nutes au ton «dé­ca­lé». «Je n’ai pas peur de faire un peu d’hu­mour », dit-il en sou­riant.

«Fiers de nos agents»

Il compte éga­le­ment in­ter­agir avec les jeunes et ré­pondre à leurs ques­tions. An­tho­ny re­con­naît vo­lon­tiers que l’ins­ti­tu­tion souffre d’un « sou­ci d’image ». « La po­lice ne se ré­sume pas aux ca­ri­ca­tures que l’on en­tend par­fois, es­time le contrô­leur gé­né­ral Mi­chel La­vaud, porte-pa­role de la po­lice na­tio­nale. Nous sommes fiers de nos agents et nous nous ins­cri­vons en faux face aux rac­cour­cis. » Au­cun ob­jec­tif d’au­dience n’a été fixé, as­sure-t-il. « Notre seul but, c’est de pro­duire des vi­déos de qua­li­té », in­siste Mi­chel La­vaud. « C’est un for­mi­dable dé­fi, on part de zé­ro », com­plète An­tho­ny. Lui et son ca­me­ra­man, un an­cien you­tu­beur, ont com­men­cé à par­cou­rir le pays pour ren­con­trer d’autres po­li­ciers. A terme, ils ai­me­raient dif­fu­ser deux vi­déos par se­maine.

 ??  ?? L’ins­ti­tu­tion dif­fuse sur Snap­chat un re­por­tage chaque se­maine.
L’ins­ti­tu­tion dif­fuse sur Snap­chat un re­por­tage chaque se­maine.

Newspapers in French

Newspapers from France