20 Minutes (Lille)

Sur­prise, les Bleus ont leur Mon­dial bien en main

Les Bleus ont par­fai­te­ment réus­si leur en­tame de Mon­dial

- Ay­me­ric Le Gall Sports · Soccer · France · Egypt · Serbia · Austria · Switzerland · Norway

L’équipe de France du nou­veau sé­lec­tion­neur Guillaume Gille maî­trise à mer­veille l’art du contre-pied. Ar­ri­vés en Egypte après deux matchs très com­pli­qués contre la Ser­bie dé­but jan­vier en éli­mi­na­toires du pro­chain Eu­ro, les Bleus n’avaient pas la fa­veur des pro­nos­tics des spé­cia­listes pour ce Mon­dial 2020.

Mais au­jourd’hui, après deux suc­cès pro­bants contre le vice-cham­pion du monde nor­vé­gien (28-24) et contre l’Au­triche (35-28) et une qua­lif dé­jà en poche pour le pro­chain tour, avant même de jouer la Suisse ce lun­di (18 h), force est de consta­ter que l’on s’était plan­tés dans les grandes lar­geurs.

Pour com­prendre ce qui a bien pu se pas­ser entre-temps, il suf­fit d’écou­ter les joueurs et le sé­lec­tion­neur dans les mi­nutes qui ont sui­vi la vic­toire inau­gu­rale contre la Nor­vège. «Clai­re­ment, ce match a été un dé­clic, n’a pas hé­si­té à dire Ken­tin Ma­hé. Notre pré­pa­ra­tion n’a pas été la meilleure, on a été en dif­fi­cul­té dans beau­coup de sec­teurs. Ga­gner avec la ma­nière contre une équipe de Nor­vège fa­vo­rite, ça nous re­donne la ba­nane et ça nous lance très bien dans ce cham­pion­nat du monde. Les deux ren­contres contre la Ser­bie nous ont mis en garde. Tac­ti­que­ment, on était en place, main­te­nant, il fal­lait aus­si mettre le nez de­dans, mettre la tête par terre et c’est ce qu’on a fait.»

S’il es­ti­mait, di­manche soir, lors de la con­fé­rence de presse d’avant-match, que «cha­cun au sein de ce groupe a be­soin de s’af­fir­mer un peu plus, de dé­fendre ses convic­tions et de prendre la pa­role, tout ça au ser­vice du col­lec­tif et du pro­jet », Guillaume Gille se di­sait aus­si sa­tis­fait du tra­vail four­ni ces der­niers jours par son groupe. «Il y a eu une re­mise en cause de la part des joueurs, et je sens au­jourd’hui beau­coup d’en­vie de leur part d’en­trer dans ce nou­veau pro­jet.» Ins­tal­lé der­rière son or­di en vi­sio con­fé­rence, on sent à ce titre un Guillaume Gille clai­re­ment plus dé­ten­du et sou­riant qu’avant le dé­part en Egypte.

Au rang des réelles sa­tis­fac­tions, il y a une cer­taine so­li­di­té dé­fen­sive re­trou­vée par cette équipe de France. « C’est ça qui fait ga­gner des com­pé­ti­tions comme celle-là, et de tout temps, l’équipe de France s’est ap­puyée sur une bonne dé­fense, pré­cise le coach. On vou­lait donc re­trou­ver cette so­li­di­té, cette base de lan­ce­ment. C’est un chan­tier qui conti­nue d’être en ja­chère, il y a en­core plein de choses à faire évo­luer, mais on avance dans le bon sens.» Lui et son staff ont éga­le­ment pu s’ap­puyer sur l’in­té­gra­li­té des 16 joueurs en­voyés en Égypte, ce qui a per­mis à ce groupe en dé­fi­cit d’ex­pé­rience de goû­ter à la réa­li­té des matchs, de se faire une pe­tite ex­pé­rience et d’en­gran­ger un pa­quet de confiance pour la suite.

«Il y a eu une re­mise en cause de la part des joueurs.»

Guillaume Gille, sé­lec­tion­neur

 ??  ??
 ??  ?? Les «Ex­perts» de Lu­do­vic Fa­bre­gas sont dé­jà qua­li­fiés pour le pro­chain tour.
Les «Ex­perts» de Lu­do­vic Fa­bre­gas sont dé­jà qua­li­fiés pour le pro­chain tour.

Newspapers in French

Newspapers from France