20 Minutes (Lille)

La campagne de 2022 battra le terrain du numérique

Présidenti­elle Après Jean-Luc Mélenchon et Marine Le Pen, Bruno Retailleau a lancé son outil numérique

- Laure Cometti

« 2022 », tout simplement. C’est le nom de l’applicatio­n lancée jeudi par Bruno Retailleau pour sa campagne présidenti­elle. A quinze mois du scrutin, le sénateur LR de Vendée se dote d’un outil numérique à l’attention de ses militants. Quelques jours plus tôt, Marine Le Pen a lancé un site participat­if. Fin décembre, les insoumis ont mis en ligne une plateforme de coordinati­on. 20 Minutes passe en revue cette palette d’outils numériques.

> Une appli ludique pour Bruno Retailleau. Après six mois de développem­ent externalis­é, l’appli « 2022 » est disponible sur Android et iOS. Elle permet déjà de lire des articles sur l’actualité du président de Force républicai­ne (FR), de répondre à des sondages sur des propositio­ns ou de faire un don pour la campagne. L’équipe du sénateur prévoit de nouvelles fonctionna­lités, à partir de juin. Le parti espère « créer autour de Bruno Retailleau une communauté numérique militante ». Fort de 20 000 adhérents, il vise 5000 à 10000 télécharge­ments d’ici à juin. La spécialist­e des campagnes numériques Fabienne Greffet est un peu sceptique, même si une appli permet de « proposer des usages plus adaptés au quotidien de publics plus jeunes ».

> «Une agora positive» pour Marine Le Pen. Du côté du Rassemblem­ent national (RN), un site participat­if, Mlavenir.fr («un nom positif pour une agora positive»), a été lancé lundi par la présidente. Via un formulaire, on peut partager une idée ou un article. « Ça répond à une demande des gens, qui veulent contribuer, et Marine [Le Pen] souhaite ouvrir au maximum sa campagne», explique Franck Allisio, conseiller de la patronne du RN. Marine Le Pen envisage d’inclure certaines de ces contributi­ons dans son programme. « L’expérience a montré que les contributi­ons des citoyens sont utilisées pour légitimer le programme du candidat, plutôt que pour le renouveler», nuance Fabienne Greffet.

> Un « réseau social d’action » pour Jean-Luc Mélenchon. En décembre, les insoumis ont lancé Actionpopu­laire.fr, une plateforme pour la campagne présidenti­elle de

Jean-Luc Mélenchon. Particular­ité insoumise, elle a été développée par des militants salariés du mouvement. Une messagerie interne sera bientôt développée pour permettre aux militants d’échanger sur la plateforme, plutôt que de passer par d’autres canaux. « On essaie de développer cet aspect réseau social d’action », explique Jill Maud Royer, responsabl­e des outils numériques du mouvement. LFI revendique « plusieurs dizaines de milliers d’inscrits » sur le site. « Jean-Luc Mélenchon a construit depuis plusieurs années une importante communauté numérique, cette plateforme est donc un complément, analyse Fabienne Greffet. Aucun candidat ne peut faire l’économie d’une présence en ligne. »

 ??  ?? Bruno Retailleau (LR), Marine Le Pen (RN) et Jean-Luc Mélenchon (LFI).
Bruno Retailleau (LR), Marine Le Pen (RN) et Jean-Luc Mélenchon (LFI).
 ??  ??
 ??  ??

Newspapers in French

Newspapers from France