20 Minutes (Lille)

La­la &ce prend la place

Avec «Eve­ry­thing Tas­te­ful», son pre­mier al­bum qui sort ce ven­dre­di, la chan­teuse se dé­marque dans la ga­laxie du rap.

- Clio Wei­ckert Entertainment · Music · London · Portugal

« Pla­nante », « ad­dic­tive », « hyp­no­ti­sante ». Ain­si peut être qua­li­fiée la mu­sique de La­la &ce (à pro­non­cer «La­la Ace»). Elle, se qua­li­fie «d’ex­tra­ter­restre». Sa mu­sique ouvre-t-elle une faille spa­tio-tem­po­relle ? Son pre­mier al­bum, Eve­ry­thing Tas­te­ful, qui sort ce ven­dre­di, ouvre une cer­taine di­men­sion pa­ral­lèle. Par sa voix, mou­vante et co­déi­née. Par son uni­vers mu­si­cal, traî­nant, aux to­na­li­tés élec­tro­niques. Par ses textes, en­fin, entre français et an­glais, qui cé­lèbrent le pou­voir féminin et l’ho­mo­sexua­li­té.

Un cos­mos que l’ar­tiste de 26 ans construit de­puis plu­sieurs an­nées, d’abord à Lyon, où elle a gran­di, puis à Londres et au Por­tu­gal. «J’aime bien voir ce qu’il se passe dans le monde et sen­tir ce qu’il y a tout au­tour de moi, confie-t-elle. J’aime bien bou­ger.»

Une ode à l’amour les­bien

Ac­tive de­puis plu­sieurs an­nées dans le rap, l’ar­tiste a déjà sor­ti des titres et clips re­mar­qués (Bright, Se­re­na (Bot­cho), Wet (Drip­pin’)). Elle a mon­té son propre la­bel &ce Re­cless, qui co­pro­duit ce nou­vel al­bum avec Be­lieve. Mais elle sait aus­si prendre son temps : « Je sais que ce que je fais n’est pas for­cé­ment très ac­ces­sible à pre­mière vue, mais il ne faut pas for­cer les choses. Les gens qui m’écoutent de­puis le dé­part sont tou­jours là, je reste fi­dèle à moi-même, et j’ar­rive aus­si à en tou­cher d’autres.» Dif­fi­cile de ne pas être tou­ché quand on écoute les 15 titres d’Eve­ry­thing Tas­te­ful. La­la &ce s’ac­corde des trips hal­lu­ci­na­toires comme dans Do­dow&ve, mais ex­plore sur­tout les méandres de l’amour. Des ro­mances conju­guées au féminin, ode à l’amour les­bien. «Par rap­port à ma fa­mille afri­caine, j’avais un peu peur au dé­but, ex­plique l’ar­tiste. J’ai tou­jours vou­lu leur mon­trer que mon ho­mo­sexua­li­té était quelque chose de nor­mal, que je n’ai pas choi­si.» Si elle ne se pro­jette pas dans une dé­marche mi­li­tante, le fait même d’as­su­mer cette thé­ma­tique dans le rap est no­table. Tout comme une cer­taine glo­ri­fi­ca­tion du pou­voir féminin qui ap­pa­raît en creux de ses textes.

Le sexe trans­pire aus­si de sa mu­sique. «C’est le pre­mier truc qui me vient à l’es­prit quand je prends mon té­lé­phone pour écrire », confie-t-elle. A tel point que la jeune femme pro­jette d’y consacrer un EP avec des chan­sons «pour faire l’amour». Une cer­taine idée du vor­tex.

 ??  ??
 ??  ?? A 26 ans, la rap­peuse a mon­té son propre la­bel &ce Re­cless, qui co­pro­duit son tout nou­vel al­bum avec Be­lieve.
A 26 ans, la rap­peuse a mon­té son propre la­bel &ce Re­cless, qui co­pro­duit son tout nou­vel al­bum avec Be­lieve.

Newspapers in French

Newspapers from France