20 Minutes (Lille)

Quatre hommes ju­gés pour un im­por­tant tra­fic de drogue

Douai Quatre ac­cu­sés com­pa­raissent ce lun­di de­vant la cour d’as­sises spé­ciale pour un vaste tra­fic in­ter­na­tio­nal de drogue dé­cou­vert en 2015

- Gilles Du­rand Douai · France · Cartagena · Colombia · Poland · Ukraine · Netherlands · Santo Domingo · Turkey · Panama · Moldova · Georgia · United Kingdom · Boulogne-Billancourt

Une belle pêche pour les doua­niers nor­distes. Deux Turcs, un Ukrai­nien et un Géor­gien, tous les quatre sus­pec­tés d’ap­par­te­nir à un vaste ré­seau de tra­fic in­ter­na­tio­nal de drogues, com­pa­raissent, à par­tir de ce lun­di et pour dix jours, de­vant la cour d’As­sises spé­ciale du Nord, à Douai. En plus de ces ca­pi­taines et ma­rins de la ma­rine mar­chande, six per­sonnes, sous man­dat d’ar­rêt in­ter­na­tio­nal, se­ront éga­le­ment ju­gées : quatre Turcs, un Pa­na­méen et un Ukrai­nien.

Le 10 dé­cembre 2015, 2,3 tonnes de co­caïne – re­pré­sen­tant 20 % des sai­sies de co­caïne en France au cours de l’an­née – avaient été dé­cou­vertes dans un car­go bat­tant pa­villon mol­dave et cir­cu­lant au large de la côte d’Opale. Une cache amé­na­gée dans la salle des ma­chines avait per­mis de plan­quer 80 bal­lots de co­caïne d’en­vi­ron 30 kg cha­cun, soit une es­ti­ma­tion fi­nan­cière de 75 mil­lions d’eu­ros. Le Ca­rib Palm – c’est le nom du ba­teau – ve­nait d’être ar­rai­son­né, puis dé­rou­té vers le port de Bou­logne-surMer par les ser­vices des douanes. Vide de toute car­gai­son of­fi­cielle, il na­vi­guait en pro­ve­nance de Car­tha­gène, en Co­lom­bie, et à des­ti­na­tion, vi­si­ble­ment, de Gdansk, en Po­logne.

Plu­sieurs af­faires liées

«L’en­quête vi­sant l’his­toire du car­go, son char­ge­ment, son tra­jet et son équi­page, im­pli­quait une large co­opé­ra­tion in­ter­na­tio­nale, avec l’Ukraine, les Pays-Bas, la Ré­pu­blique Do­mi­ni­caine, la Tur­quie, le Pa­na­ma, la Mol­da­vie, la Géor­gie, la Co­lom­bie, le Royaume-Uni ou en­core les Etats-Unis», pré­cise le mi­nis­tère pu­blic dans un com­mu­ni­qué. Des rap­pro­che­ments ont été ef­fec­tués avec une opé­ra­tion sur un autre car­go au large des côtes écos­saises, quelques mois plus tôt, le 23 avril 2015. A son bord, la ma­rine bri­tan­nique avait dé­cou­vert 3,2 tonnes de co­caïne, dis­si­mu­lée dans un es­pace tech­nique sous le puits aux chaînes. L’en­quête ré­vé­lait des membres d’équi­page com­muns au Ca­rib Palm.

En­fin, en juin 2017, un autre na­vire, pi­lo­té par le même ca­pi­taine que ce­lui du Ca­rib Palm, était in­ter­cep­té par les ser­vices de la ma­rine turque. A l’in­té­rieur était dis­si­mu­lée plus d’une tonne de co­caïne. Dé­tail im­por­tant : l’an­née pré­cé­dente, ce car­go, sous un autre nom, avait été en contact avec le ba­teau de pêche Bian­ca dans les eaux ter­ri­to­riales bri­tan­niques. Or, le len­de­main, le cha­lu­tier était contrô­lé avec, à son bord, près d’une tonne de co­caïne. Deux An­glais et un Néer­lan­dais avaient alors été ar­rê­tés.

Dans cette af­faire du Ca­rib Palm, neuf per­sonnes ont dé­jà été ju­gées au tri­bu­nal cor­rec­tion­nel de Lille, en juillet 2019, pour im­por­ta­tion de stu­pé­fiants et par­ti­ci­pa­tion à une as­so­cia­tion de mal­fai­teurs. Ils ont éco­pé de 75 mil­lions d’eu­ros d’amendes as­sor­ties d’in­ter­dic­tion dé­fi­ni­tive du ter­ri­toire fran­çais.

 ??  ??
 ??  ?? Près de 2,3 tonnes de co­caïne avaient été re­trou­vées à bord d’un car­go.
Près de 2,3 tonnes de co­caïne avaient été re­trou­vées à bord d’un car­go.

Newspapers in French

Newspapers from France