20 Minutes (Lille)

La cam­pagne de vac­ci­na­tion boos­tée par As­traZe­ne­ca ?

Co­vid-19 Le vac­cin As­traZe­ne­ca a com­men­cé à être ad­mi­nis­tré, di­manche, au CHU de Bordeaux

- A Bordeaux, Mickaël Bos­re­don Health · Medical Activism · Anti-Vaccers · Alternative Medicine · AstraZeneca · Centre Hospitalier Universitaire de Bordeaux · Bordeaux

A peine ar­ri­vé, dé­jà in­jec­té. Après avoir re­çu sa­me­di ses pre­mières doses du vac­cin As­traZe­ne­ca, le CHU de Bordeaux a mis en oeuvre la cam­pagne de vac­ci­na­tion dès di­manche. Une cin­quan­taine de per­son­nels soi­gnants se sont pré­sen­tés au centre de vac­ci­na­tion de l’hô­pi­tal Haut-Lé­vêque, à Pes­sac (Gi­ronde). Sur 8 500 soi­gnants que comptent les trois sites du centre hos­pi­ta­lier, 3 500 ont été vac­ci­nés.

«On au­ra moins à craindre qu’avant en en­trant dans une chambre.»

Laure, in­fir­mière

Mais, jus­qu’à pré­sent, seuls ceux de plus de 50 ans étaient éli­gibles à la vac­ci­na­tion. « Avec l’As­traZe­ne­ca, on s’ouvre aux moins de 50 ans, ce qui va per­mettre aux jeunes soi­gnants qui étaient sur liste d’at­tente de se faire vac­ci­ner, ex­plique So­phie Za­ma­ron, di­rec­trice ad­jointe au CHU de Bordeaux. De fait, on les voit ar­ri­ver. Nous fa­vo­ri­sons ce­pen­dant nos ser­vices dits de pre­mière ligne. Les urgences, la ré­ani­ma­tion, les ser­vices de ma­la­die in­fec­tieuse se­ront par­mi les pre­miers à être vac­ci­nés. » En­ca­drée par des membres de la

Pro­tec­tion ci­vile, la cam­pagne de vac­ci­na­tion est ré­glée comme du pa­pier à mu­sique. Quelques ques­tions sont po­sées avant de re­ce­voir l’in­jec­tion, et les per­sonnes vac­ci­nées res­tent un quart d’heure en ob­ser­va­tion. Au­cune dif­fi­cul­té n’a été re­le­vée di­manche ma­tin. Laure, in­fir­mière, fait par­tie des toutes pre­mières à s’être fait vac­ci­ner avec l’As­traZe­ne­ca, ce jour-là : « Les mé­de­cins de notre ser­vice nous ont re­com­man­dé de le faire, et je suis fa­vo­rable à la vac­ci­na­tion. Même s’il faut en­core at­tendre la deuxième dose, on au­ra moins à craindre qu’au­pa­ra­vant en en­trant dans une chambre. »

Après ce dé­mar­rage au pied le­vé, la cam­pagne va réel­le­ment s’or­ga­ni­ser à par­tir de ce lun­di. «Nous pro­gram­mons en­vi­ron 250 vac­ci­na­tions par jour, sur ce site de Haut-Lé­vêque, ex­plique Marianne La­fitte, car­dio­logue au CHU de Bordeaux et res­pon­sable du centre de vac­ci­na­tion de Haut-Lé­vêque. Nous avons dé­jà 210 ren­dez-vous pris de longue date, sur les­quels on ajoute au moins 50 per­sonnes. Nous sommes donc prêts à mon­ter à 260 per­sonnes. Notre va­leur ajou­tée ici, c’est la ré­ac­ti­vi­té, dès que les doses ar­rivent on peut vac­ci­ner du jour au len­de­main. »

 ??  ?? Les soi­gnants de moins de 50 ans peuvent dé­sor­mais être vac­ci­nés.
Les soi­gnants de moins de 50 ans peuvent dé­sor­mais être vac­ci­nés.

Newspapers in French

Newspapers from France