20 Minutes (Lille)

« Etre les­bienne n’est qu’une par­tie de ce que je suis», sou­ligne Del­phine

- Pro­pos recueillis par Fa­bien Ran­danne

Del­phine, ar­bo­ri­cul­trice de 47 ans, est l’une des agri­cul­trices de la sei­zième sai­son de «L’amour est dans le pré». Son por­trait est dif­fu­sé ce lun­di soir. Elle est aus­si la pre­mière cé­li­ba­taire les­bienne de l’émis­sion de M6.

Qu’est-ce qui vous a dé­ci­dée à vous ins­crire à « L’amour est dans le pré » ?

C’est Pa­tri­cia, une ex, qui m’a ins­crite. On en par­lait en plai­san­tant et, un jour, j’ai ac­cep­té qu’elle en­voie ma can­di­da­ture. Je suis prête, j’ai en­vie de vivre une belle re­la­tion.

Dans votre por­trait, vous dites que vous avez mis du temps à as­su­mer pu­bli­que­ment votre ho­mo­sexua­li­té… Oui, c’était il n’y a pas si long­temps. C’était un gros tra­vail. Quand j’ai com­men­cé à le dire, les gens qui étaient gê­nés sont par­tis d’eux-mêmes – et il n’y en a pas eu beau­coup. Et puis, les gens savent très bien que la sexua­li­té de quel­qu’un n’est qu’une par­tie de ce qu’il est. Je suis tel­le­ment d’autres choses.

Vous êtes la pre­mière agri­cul­trice les­bienne de « L’amour est dans le pré ». Vous ai­mez ce rôle de pion­nière ?

Je l’ai été sou­vent dans ma vie (rires), sans le vou­loir. C’était un concours de cir­cons­tances. J’ai dit à la pro­duc­tion que je sup­po­sais avoir été choi­sie parce que j’étais les­bienne, et elle m’a ré­pon­du que ce n’était pas le cas, que j’avais été choi­sie pour moi. Ce­la m’a ras­su­rée.

 ??  ?? Del­phine ap­pa­raît dans la sai­son 16 de «L’amour est dans le pré».
Del­phine ap­pa­raît dans la sai­son 16 de «L’amour est dans le pré».

Newspapers in French

Newspapers from France