20 Minutes (Lille)

Net­flix

« En verre et contre tous », une sé­rie à cou­per le souffle

- Clé­ment Ro­dri­guez Netflix · LEGO Education WeDo · Stranger Things

Les com­pé­ti­tions de cui­sine à la té­lé, on connaît. Les té­lé­cro­chets mu­si­caux, on en a fait le tour. Alors que M6 a lan­cé un concours de Le­go en fin d’an­née der­nière, on pen­sait qu’on ne fe­rait pas plus ori­gi­nal.

«Les ver­riers puent. On est sû­re­ment plus dé­gueu­lasses que la moyenne. »

Une par­ti­ci­pante

C’était sans comp­ter sur l’ima­gi­na­tion sans li­mite des pro­duc­teurs ve­nus d’outre-At­lan­tique. Le 22 jan­vier, Net­flix a mis en ligne la deuxième sai­son d’« En verre et contre tous », une émis­sion dans la­quelle s’af­frontent dix souf­fleurs et souf­fleuses de verre.

Au-de­là de l’in­croyable jeu de mots du titre trou­vé par les tra­duc­teurs fran­çais, le pro­gramme a de quoi sus­ci­ter la cu­rio­si­té de n’im­porte quel in­ter­naute en quête de fris­sons. Ou­bliez la ten­sion du Jeu de la dame, les re­bon­dis­se­ments de La Ca­sa de Pa­pel et la ma­gie de Stran­ger Things, tous ces in­gré­dients sont réunis dans une seule et même émis­sion. A la clé, un jo­li chèque de près de 50 000 € adres­sé à ce­lui ou celle qui épa­te­ra le ju­ry au fil des épreuves.

Des flammes, du feu, des fours à 1 000 °C et de la sueur, voi­là gros­so mo­do ce à quoi vous de­vez vous at­tendre lorsque vous lan­ce­rez le pre­mier épi­sode de cette sé­rie. Se­lon les propres mots d’une des par­ti­ci­pantes, « les ver­riers puent en per­ma­nence. On nous ap­pelle les ca­mion­neurs du monde des arts. On est sû­re­ment plus dé­gueu­lasses que la moyenne. » Un constat qui ne vend pas du rêve, mais qui tranche avec les cou­leurs pop et la poé­sie bu­co­lique du «Meilleur Pâ­tis­sier». Les souf­fleurs et souf­fleuses de verre ont aus­si un cô­té mys­té­rieux et en­tre­tiennent une re­la­tion mys­tique avec la pâte en fu­sion. « En verre et contre tous » est sur­tout l’oc­ca­sion de voir des oeuvres à cou­per le souffle, créées en deux ou quatre heures. Si l’on vous de­man­dait, par exemple, de réa­li­ser votre au­to­por­trait avec du verre, au­riez-vous pen­sé à construire une sphère et une spi­rale qui illus­trent votre quête sans fin vers la ma­tu­ri­té ? Et vous se­rez ra­vi d’ap­prendre la si­gni­fi­ca­tion des termes « sof­fiet­ta », « fritte » et « bat­tu­to ».

Avec son cas­ting haut en cou­leur (lire l’en­ca­dré) et ses chal­lenges étour­dis­sants, la com­pé­ti­tion coche toutes les cases du pro­gramme à binge-wat­cher en un week-end.

 ??  ?? Des can­di­dats prêts à bra­ver le feu pour rem­por­ter la com­pé­ti­tion et 50000 €.
Des can­di­dats prêts à bra­ver le feu pour rem­por­ter la com­pé­ti­tion et 50000 €.

Newspapers in French

Newspapers from France