20 Minutes (Lille)

Entre Do­me­nech et Nantes, ça n’a pas mat­ché du tout

Foot­ball Ar­ri­vé à Nantes fin dé­cembre, l’an­cien sé­lec­tion­neur a été li­mo­gé, mer­cre­di

- A Nantes, Da­vid Phe­lip­peau Sports · Saint Etienne · Waldemar Kita

Ray­mond Do­me­nech n’est dé­jà plus l’en­traî­neur du FC Nantes, qua­rante-six jours après sa no­mi­na­tion. La di­rec­tion du club ré­flé­chis­sait dé­jà à se sé­pa­rer de lui de­puis une quin­zaine de jours. C’est chose faite, de­puis mer­cre­di, alors que le coach est à l’iso­le­ment en rai­son d’un test po­si­tif, puis né­ga­tif au Co­vid19. Le suc­ces­seur de Ch­ris­tian Gour­cuff n’au­ra donc ga­gné au­cun match en sept ren­contres avec les Ca­na­ris. Il se­ra rem­pla­cé par An­toine Kom­boua­ré, a ap­pris en ex­clu­si­vi­té 20 Mi­nutes. Mais pour­quoi un tel fias­co?

Pas «pom­pier de ser­vice»

En deux mois et de­mi, Do­me­nech a es­sayé, sans trou­ver la clé sur le plan tac­tique. Sa for­ma­tion n’a pas pro­gres­sé de ma­nière constante. Spo­ra­di­que­ment, les Ca­na­ris ont sem­blé être sur la bonne voie, comme à Saint-Etienne (1-1), mais sont vite re­tom­bés dans leurs tra­vers, très fé­briles dé­fen­si­ve­ment et dé­nués d’am­bi­tion of­fen­sive. L’ex-sé­lec­tion­neur ne peut pas en­dos­ser toute la res­pon­sa­bi­li­té, tant il n’a pas été ai­dé par des joueurs dé­pas­sés (Pal­lois, Lou­za, Gi­rot­to, Co­co...).

Le jour de sa pré­sen­ta­tion, Do­me­nech avait in­sis­té sur le fait qu’il ne se voyait pas en « pom­pier de ser­vice ». On a cru que son cô­té pa­ter­na­liste pou­vait don­ner de la confiance aux joueurs… Il lui a été re­pro­ché un grand laxisme dans sa ges­tion. Son cre­do : res­pon­sa­bi­li­ser au maxi­mum les joueurs. Com­pli­qué avec un groupe man­quant de lea­deurs. «RD» était ar­ri­vé avec son fi­dèle ad­joint, Ro­bert Du­verne. La re­la­tion du duo n’a pas été simple avec l’an­cien staff, sur­tout Pa­trick Col­lot (ad­joint) et Cy­ril Moine (pré­pa­ra­teur phy­sique). En­fin, Do­me­nech, c’est le choix de Wal­de­mar Ki­ta. Son fils, Franck, di­rec­teur gé­né­ral dé­lé­gué, et Phi­lippe Mao, co­or­di­na­teur spor­tif, n’étaient pas em­bal­lés. Et comme sou­vent au FCN, la fin du mer­ca­to a fait émer­ger des ten­sions entre le boss et le coach no­tam­ment sur le dos­sier Nel­son Oli­vei­ra, prio­ri­té de Do­me­nech. Ki­ta n’en a pas vou­lu. Du coup, le tech­ni­cien a re­to­qué des dos­siers me­nés par la di­rec­tion (Ou­nas, Men­do­za). Des re­fus qui ont ac­cen­tué le fos­sé entre la di­rec­tion et Do­me­nech.

 ??  ?? L’an­cien sé­lec­tion­neur des Bleus n’au­ra ja­mais fait l’una­ni­mi­té en in­terne.
L’an­cien sé­lec­tion­neur des Bleus n’au­ra ja­mais fait l’una­ni­mi­té en in­terne.

Newspapers in French

Newspapers from France