20 Minutes (Lille)

1 0 Des dé­pu­tés bri­tan­niques ôtent le masque, ca­mé­ra éteinte?

- Ma­thilde Cou­sin 20 Mi­nutes lutte contre les fake news. Un doute ? Ecri­vez à fa­keoff@20mi­nutes.fr England · Chk Chk Chk

Des par­le­men­taires qui s’af­fran­chi­raient des règles? C’est ce que laisse pen­ser un tweet par­ta­gé plus de 1700 fois de­puis lun­di. Sur la capture d’écran, un peu moins d’une di­zaine de dé­pu­tés bri­tan­niques semblent se rap­pro­cher les uns des autres. En lé­gende, l’au­teur du tweet pré­cise, à tort, qu’«en An­gle­terre, dès que les ca­mé­ras s’éteignent, les po­li­tiques re­tirent leurs masques… !!! »

La capture d’écran est au­then­tique. Elle pro­vient d’une ses­sion du Par­le­ment qui s’est te­nue le 1er dé­cembre 2020. Dis­po­nible sur le site de la Chambre bri­tan­nique, elle com­mence à par­tir de la 19e mi­nute. On s’aper­çoit que des dé­pu­tés se sont bien briè­ve­ment rap­pro­chés

– moins d’une mi­nute – pour échan­ger quelques mots. Les dé­pu­tés vo­taient ce jour-là au su­jet d’une mo­tion sur le ser­vice de san­té pu­blique. Ils ont d’abord vo­té ora­le­ment. L’is­sue du vote n’ayant pas pu être dé­ter­mi­née par ce moyen, ils ont été in­vi­tés à vo­ter en sor­tant de la salle. Con­trai­re­ment à ce qu’in­dique le tweet, le port du masque n’était pas, à cette époque, obli­ga­toire dans la Chambre. Le port du masque en An­gle­terre n’était alors obli­ga­toire qu’à l’in­té­rieur de cer­tains lieux fer­més ac­cueillant du pu­blic, dans les trans­ports et dans les lieux re­le­vant du ser­vice de san­té bri­tan­nique.

Newspapers in French

Newspapers from France