20 Minutes (Lille)

Epi­dé­mie

- French National Assembly · Christophe Castaner · France · Gabriel Attal

« La si­tua­tion reste si fra­gile qu’un rien peut la faire bas­cu­ler.» Tou­jours pas de confi­ne­ment, mais une « vi­gi­lance » qui « reste de mise» face à l’épi­dé­mie de Co­vid-19. « Nous pour­rions « payer très cher toute forme de re­lâ­che­ment», a as­su­ré le porte-pa­role du gou­ver­ne­ment, Ga­briel At­tal, mer­cre­di après le con­seil de dé­fense sa­ni­taire puis le Con­seil des mi­nistres. «Il ne faut pas prendre de me­sures ex­cep­tion­nelles, car on voit bien au­jourd’hui que le pla­teau est maî­tri­sé, que notre ca­pa­ci­té hos­pi­ta­lière ré­pond pré­sent », avait af­fir­mé plus tôt le pré­sident du groupe LREM à l’As­sem­blée na­tio­nale, Ch­ris­tophe Cas­ta­ner, sur France 2.

Le nombre de pa­tients hos­pi­ta­li­sés en ré­ani­ma­tion était mer­cre­di de 3 340, stable par rap­port à la veille (3 338), mais en pro­gres­sion de plus d’un quart par rap­port à dé­but jan­vier. Quant au nombre de nou­veaux cas, il dé­passe 18000 par jour en moyenne sur la se­maine écou­lée, loin au-des­sus des ni­veaux né­ces­saires pour es­pé­rer un re­lâ­che­ment des me­sures contrai­gnantes.

Newspapers in French

Newspapers from France