20 Minutes (Lille)

Jus­tice

- Pro­pos re­cueillis par Thi­baut Che­vil­lard Grenoble · Éric Dupond-Moretti · France

Pro­cu­reur gé­né­ral à la cour d’ap­pel de Gre­noble, Jacques Dal­lest est à la tête d’un groupe de tra­vail char­gé de ré­flé­chir au trai­te­ment des cold cases. Un rap­port se­ra re­mis d’ici à la fin du mois au garde des Sceaux, Eric Du­pond-Mo­ret­ti.

Que pro­po­sez-vous dans ce rap­port ?

Cer­taines pro­po­si­tions sont simples et pra­tiques, d’autres plus am­bi­tieuses et né­ces­sitent une mo­di­fi­ca­tion de la loi. C’est le cas de la me­sure forte que nous sou­te­nons : spé­cia­li­ser des pôles in­ter­ré­gio­naux sur les crimes com­plexes. Il faut aus­si réus­sir, se­lon moi, à ins­til­ler une cul­ture « cold case » chez les ma­gis­trats. On doit créer une mé­moire cri­mi­nelle au sein des par­quets.

Plu­sieurs crimes non élu­ci­dés peuvent avoir été com­mis par un même au­teur. Sait-on tra­vailler, en France, sur les tueurs en sé­rie ?

On le fait mieux au­jourd’hui, grâce à l’ex­ploi­ta­tion de l’ADN. On a com­pris qu’il y avait des tueurs en sé­rie en France. Il faut donc s’in­té­res­ser aux per­sonnes, et pas sim­ple­ment aux crimes qu’elles com­mettent.

 ??  ?? Jacques Dal­lest di­rige un groupe de tra­vail sur les af­faires non élu­ci­dées.
Jacques Dal­lest di­rige un groupe de tra­vail sur les af­faires non élu­ci­dées.

Newspapers in French

Newspapers from France