L’Asul joue son fu­tur avec le crowd­fun­ding comme sou­tien

Le club lyon­nais vient de lan­cer une cam­pagne de fi­nan­ce­ment par­ti­ci­pa­tif

20 Minutes (Lyon) - - LA UNE - Jé­ré­my Lau­gier

Le crowd­fun­ding a donc aus­si sa place dans le sport pro­fes­sion­nel. Re­lé­guée en Ligue B en 2016, l’Asul Lyon Vol­ley vient, de­puis, d’en­chaî­ner deux sai­sons dé­ce­vantes (8e) dans l’an­ti­chambre de l’élite. Une tra­jec­toire tran­chant avec sa pas­sion­nante de­mi-fi­nale de Ligue A per­due in ex­tre­mis (2-3) il y a tout juste trois ans contre Pa­ris. Le club lyon­nais a donc dé­ci­dé de lan­cer, mar­di sur le Web, sa pre­mière cam­pagne de fi­nan­ce­ment par­ti­ci­pa­tif.

Plus de 5000 € ré­col­tés

L’Asul an­nonce « vou­loir ré­agir et di­ver­si­fier ses sources de fi­nan­ce­ments, en fai­sant no­tam­ment ap­pel à des ap­ports pri­vés». «Nous cher­chons à gar­der le vol­ley par­mi les sports de haut ni­veau à Lyon », pré­cise le pré­sident du club Kras­si­mir To­do­rov. Avec 850 000 € de bud­get, dont 30 % consa­crés au centre de for­ma­tion, l’Asul est as­sez loin de son bud­get lui ayant per­mis de se qua­li­fier pour un quart de fi­nale eu­ro­péen en 2015-2016 (qua­si­ment 1,3 mil­lion d’eu­ros). « On n’a pas su ca­pi­ta­li­ser sur cet élan et le dé­pôt de bi­lan d’un par­te­naire in­ves­tis­sant 150 000 € nous a no­tam­ment fait mal », se sou­vient Kras­si­mir To­do­rov. Cette pé­riode à 14 joueurs pro­fes­sion­nels est au­jourd’hui ré­vo­lue. L’Asul ne compte plus que huit pros dans son ef­fec­tif (com­plé­té par dix jeunes). Ca­pi­taine de cette équipe et pré­sent sur la vi­déo ac­com­pa­gnant la cam­pagne, Mar­tin Jam­bon re­con­naît avoir été « sur­pris de de­voir pas­ser par cette dé­marche ». « Si ça peut nous ai­der à mo­ti­ver des spon­sors pri­vés et plus glo­ba­le­ment nous of­frir une vi­si­bi­li­té, tant mieux, confie le joueur de 28 ans. Dans le monde du vol­ley, il faut sou­vent faire avec les moyens du bord. En France, seules des villes de taille moindre comme Poi­tiers et Tours vivent avant tout pour ce sport. » En une jour­née, l’Asul a ré­col­té plus de 5 000 € sur un ob­jec­tif to­tal… de 100 000 €. Ils ont jus­qu’à mi-juillet.

L’Asul a fi­ni la sai­son 8e en Ligue B.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.