L’île de Paques ré­vèle son mys­tère

20 Minutes (Lyon) - - DIX NEWS -

« Comment ont-ils réus­si à dé­pla­cer des sta­tues aus­si mas­sives, et comment sont-ils par­ve­nus à pla­cer des cha­peaux de pierre (pu­kao) aus­si lourds sur leurs têtes ? » dé­taille Carl Li­po, co­au­teur d’un rap­port sur les sta­tues de l’île de Pâques (Chi­li). Hautes de 9 m et lourdes de 100 t, elles ont né­ces­si­té tout un sys­tème pour être éri­gées. Dans le Jour­nal of Ar­chaeo­lo­gi­cal Science, l’équipe de cher­cheurs amé­ri­cains ré­pond à ce mys­tère. Ils ont dé­mon­tré qu’un sys­tème de rampes et de treuils avait été mis en place « uti­li­sant très peu de res­sources ». Carl Li­po et ses col­lègues ont fait des re­cons­ti­tu­tions et dé­cou­vert que les sta­tues avan­çaient en « se ba­lan­çant », ti­rées par des cordes par 18 per­sonnes. Ni­co­las Cauwe, an­thro­po­logue, pense que les blocs de tuf, fra­giles, ont été dé­pla­cés ain­si et sculp­tés une fois ins­tal­lés. Quant aux pu­kao, un sys­tème de treuils ma­nié par 15 per­sonnes au­rait été em­ployé pour les ins­tal­ler.

2 Beyon­cé se montre avec ses ju­meaux... ou pas

La tour­née On the Run II de Beyon­cé et son ma­ri, Jay-Z, a of­fi­ciel­le­ment com­men­cé. Le couple de stars a ré­ser­vé des sur­prises à ses ad­mi­ra­teurs. Avant leur mon­tée sur scène, un spot pro­je­té sur une toile dé­voile deux pho­tos de Beyon­cé et Jay-Z te­nant dans leurs bras deux bé­bés bien do­dus. Les fans se sont em­pres­sés de sup­po­ser qu’il s’agis­sait de Sir et Ru­mi Car­ter, leurs ju­meaux, nés l’été der­nier. Mais un re­pré­sen­tant des stars a as­su­ré à Buzzfeed, qu’il ne s’agis­sait pas des hé­ri­tiers de Queen B.

3 Une bière par­fu­mée à la balle de ba­se­ball

A San Die­go (Etats-Unis), une jeune femme a ré­cep­tion­né dans son verre de bière la balle du match de ba­se­ball au­quel elle as­sis­tait. La balle a été en­voyée avec tant de force qu’elle a at­ter­ri dans les gra­dins. « Elle a re­bon­di der­rière moi, j’es­sayais de l’at­tra­per quand elle est tom­bée dans mon verre », ra­conte Gab­by DiMar­co à The San Die­go Union-Tri­bune. En­cou­ra­gée par le pu­blic, elle a bu sa bière d’une traite sans en re­ti­rer la balle. « Je l’ai tou­jours dans mon verre et je la gar­de­rai toute ma vie. »

4 Sor­tir les pou­belles nu, « c’est plus pratique »

Se­lon L’Est Ré­pu­bli­cain, un qua­dra­gé­naire de Man­deure (Doubs) a été in­ter­pel­lé di­manche après être sor­ti tout nu de son ap­par­te­ment. Pour sor­tir ses pou­belles, a-t-il ex­pli­qué aux gen­darmes : « C’est plus pratique. » En at­ten­dant d’être ju­gé à l’au­tomne, il n’a plus le droit d’en­trer en contact avec ses voi­sins.

5 Jean Las­salle se fâche tout rouge à l’As­sem­blée

Jean Las­salle s’est em­por­té mer­cre­di soir à l’As­sem­blée. La scène a eu lieu lors de vifs dé­bats sur la loi so­li­da­ri­té et re­nou­vel­le­ment ur­bains qui porte sur les lo­ge­ments so­ciaux. Le dé­pu­té des Py­ré­nées-At­lan­tique a sou­hai­té s’ex­pri­mer alors qu’il ne dis­po­sait pas de temps de pa­role. Il s’est plaint d’être consi­dé­ré comme un « sous-dé­pu­té », se­lon Fran­ceIn­fo. « C’est une honte », a-t-il crié. Tan­dis qu’il conti­nuait à hur­ler sa co­lère et ges­ti­cu­ler (sans mi­cro), la pré­si­dente de séance, Ca­role Bu­reau-Bon­nard, a es­sayé de tem­po­ri­ser en rap­pe­lant le rè­gle­ment. Il a fi­ni a fi­ni par quit­ter l’hé­mi­cycle en criant : « Mesdames et mes­sieurs les cen­seurs, bon­soir ! »

6 Al­lô, t’es une ex­po et t’as pas « Mo­na Billa » ?

L’ar­tiste suisse An­dy Pic­ci a conçu une sé­rie de ta­bleaux nu­mé­riques dans la­quelle il mêle Na­billa à des oeuvres clas­siques. Après trans­for­ma­tion, La Jo­conde de­vient ain­si

Mo­na Billa. Mais l’ar­tiste a aus­si re­vu le por­trait de Ma­ri­lyn Mon­roe par An­dy Wa­rhol. « J’ai vu ce très beau do­cu­men­taire sur les ca­goles [Ca­gole

Fo­re­ver de Sé­bas­tien Had­douk]. Je me suis dit qu’elle était ma­gni­fique, et qu’elle avait tout com­pris à notre époque », a confié An­dy Pic­ci à Kon­bi­ni. Ses oeuvres se­ront ex­po­sées du 8 au 10 juin, à la galerie Jo­seph Saint-Mar­tin, à Pa­ris (3e).

7 Ja­mais à la plage sans son obus

Un homme a dé­cou­vert un obus en se pro­me­nant sur la plage de Bi­ville (Manche) di­manche, re­late Ac­tu.fr. Sans prendre conscience du risque en­cou­ru, l’homme a char­gé l’en­gin ex­plo­sif dans sa voi­ture et rou­lé jus­qu’au poste de po­lice de Cher­bourg. Sur place, les dé­mi­neurs ont été im­mé­dia­te­ment ap­pe­lés et le vé­hi­cule de l’homme a été im­mo­bi­li­sé. Les ex­perts en ex­plo­sifs ont fi­na­le­ment dé­cou­vert que l’obus ne pré­sen­tait au­cun risque de dé­to­na­tion puis­qu’il n’était plus ac­tif.

8 La Po­logne ne ri­gole pas avec la vodka

La Po­logne va consa­crer un mu­sée à sa bois­son na­tio­nale, la vodka. Il se­ra si­tué à Var­so­vie, dans l’an­cienne grande dis­til­le­rie Ko­ne­ser da­tant du

XIXe siècle, désaf­fec­tée de­puis trente ans. « Notre mu­sée est un hom­mage à l’his­toire de la pro­duc­tion de la vodka en Po­logne, une his­toire longue de plus de 500 ans », a in­di­qué An­dr­zej Szu­mows­ki, pré­sident de la fon­da­tion Pols­ka Wod­ka.

9 Nos in­ter­nautes ont du talent

10 C’est twee­té ! « Mon ap­part est tel­le­ment mal iso­lé que je viens d’en­tendre un mec bâiller dans la rue. » Me­men­to No­ri

Ce sont bien des per­sonnes qui ont dé­pla­cé les sta­tues de l’île de Pâques.

A Soultz, (Haut-Rhin).

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.