Oli­vier Gué­gan, un sou­tien et un im­bro­glio à Gre­noble

Mal­gré deux mon­tées d’af­fi­lée, le GF38 se sé­pare de son en­traî­neur

20 Minutes (Lyon) - - SPORTS LYON - Jé­ré­my Lau­gier

Il n’est quand même pas fré­quent de voir un club se sé­pa­rer d’un en­traî­neur ve­nant d’en­chaî­ner deux ac­ces­sions en deux sai­sons et ain­si per­mettre au GF38 de re­trou­ver le monde pro­fes­sion­nel. Por­té en triomphe par ses joueurs le 27 mai, après l’of­fi­cia­li­sa­tion de la mon­tée en L2 à Bourg-en-Bresse, Oli­vier Gué­gan leur a an­non­cé, lun­di, qu’il ne se­rait plus leur coach à la re­prise. Tout aus­si sur­pre­nant, son groupe a fait par­ve­nir mer­cre­di au Dau­phi­né Li­bé­ré un com­mu­ni­qué « afin de rendre hom­mage à son travail ».

«Une dé­ci­sion in­jus­ti­fiée»

« Cet homme a fé­dé­ré cette équipe, qui s’est trans­for­mée en com­mu­nau­té, puis en une vé­ri­table fa­mille, es­timent les joueurs. Il a su­bli­mé nos com­pé­tences in­di­vi­duelles au pro­fit d’une per­for­mance col­lec­tive. Notre sou­hait est de pour­suivre cette aven­ture spor­tive as­cen­sion­nelle à ses cô­tés. » In­joi­gnable jeu­di, l’an­cien coach ré­mois su­bit «une dé­ci­sion in­jus­ti­fiée », se­lon San­dy Paillot, an­cien du GF38 et ad­ver­saire de Gre­noble cette sai­son en Na­tio­nal. Il se jus­ti­fie: « Tac­ti­que­ment, je les avais trou­vés très so­lides et co­hé­rents. Oli­vier Gué­gan a prou­vé sa ca­pa­ci­té à ras­sem­bler quand on voit cette très bonne dé­marche des joueurs. On a plu­tôt l’ha­bi­tude de voir les foot­bal­leurs cher­cher à évin­cer un en­traî­neur...» Pour au­tant, le ma­na­ger du club Max Mar­ty a dé­jà an­non­cé que cette lettre de sou­tien « ne chan­ge­ra rien ». « Quand on voit comment Oli­vier Gué­gan a contri­bué à ces mon­tées et à quel point il est ap­pré­cié de ses joueurs, j’ai quand même l’im­pres­sion que le pro­chain coach ne va pas être bien ac­cueilli », es­time Mo­ha­med Tria, pré­sident de Lyon Du­chère, qui a éga­le­ment joué contre Gre­noble en Na­tio­nal. Phi­lippe Hin­sch­ber­ger ex­plique à 20 Mi­nutes être « éton­né » que son nom sorte dans la presse pour la suc­ce­sion d’Oli­vier Gué­gan. Celle-ci s’an­nonce dans un cli­mat pe­sant.

Oli­vier Gué­gan, avec Reims en 2015.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.