Ar­naques

20 Minutes (Lyon) - - IMMOBILIER - M. de F.

Les sites de mise en re­la­tion entre par­ti­cu­liers res­tent tou­jours le re­paire d’ar­na­queurs de plus en plus ma­lins. « Les ar­naques gros­sières avec des fautes d’or­tho­graphe, c’est fi­ni, ex­plique Co­rinne Har­laut, com­man­dante de po­lice à la sous-di­rec­tion de la lutte contre la cy­ber­cri­mi­na­li­té. Les es­crocs font bonne im­pres­sion et se pré­sentent comme de po­ten­tielles vic­times ayant peur de se faire avoir.» Un pré­texte pour exi­ger des pho­to­co­pies de pa­piers d’iden­ti­té ou de l’ar­gent.

Lise s’est fait es­cro­quer après avoir vi­si­té un ap­par­te­ment à Pa­ris. « Sur place, une femme cen­sée être l’ac­tuelle lo­ca­taire. J’ai eu la pro­prié­taire au té­lé­phone, elle a en­voyé un contrat de lo­ca­tion et de­man­dé un vi­re­ment de deux mois de loyer pour ré­ser­ver l’ap­par­te­ment. Après l’avoir fait, je n’ai plus ja­mais eu de nou­velles. » Les es­crocs avaient en fait loué l’ap­par­te­ment pour une se­maine et en­chaî­né les fausses vi­sites. Au moindre doute, de­man­dez con­seil à la pla­te­forme de la po­lice In­fo es­cro­que­rie au 08 05 80 58 17.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.