Les élèves mettent en lu­mière le ly­cée de la Mar­ti­nière

Fête des lu­mières Pour la pre­mière fois, des étu­diants ont par­ti­ci­pé à un pro­jet pour réa­li­ser une ins­tal­la­tion comme des pro­fes­sion­nels

20 Minutes (Lyon) - - GRAND LYON - Eli­sa Fri­sul­lo

Aux quatre étages du ly­cée de la Mar­ti­nière Di­de­rot, dans le Ier ar­ron­dis­se­ment de Lyon, c’est l’ef­fer­ves­cence. A deux jours du dé­but de la Fête des lu­mières, Clé­men­tine, Fan­ny, Lu­na, Noé et Au­ré­lie s’ac­tivent der­rière les 27 fe­nêtres de l’éta­blis­se­ment. Dès jeu­di soir, à la nuit tom­bée, les fa­çades de ce bâ­ti­ment si­tué à deux pas de la place des Ter­reaux se mé­ta­mor­pho­se­ront sous les ef­fets et jeux de lu­mière ima­gi­nés ces der­nières se­maines par de jeunes étu­diants lyon­nais.

Pour la pre­mière fois, une tren­taine d’étu­diants en pre­mière an­née de concep­tion spa­tiale et lu­mière à la Mar­ti­nière et dix ap­pren­tis ré­gis­seur lu­mière du ly­cée Bran­ly ont été in­vi­tés à par­ti­ci­per à la fête comme de vrais pro­fes­sion­nels. Après un « work­shop » de trois jours dé­but oc­tobre, les élèves ont tra­vaillé dur pour don­ner corps au pro­jet Mi­rage re­te­nu par le ju­ry.

Une cen­taine de pro­jec­teurs

« Nous avons uti­li­sé l’ar­chi­tec­ture du bâ­ti­ment, qui res­semble à un livre ou­vert, pour ani­mer les fa­çades de­puis l’in­té­rieur du ly­cée. Ha­bi­tuel­le­ment, la plu­part des pro­jec­tions sur les édi­fices se font avec des éclai­rages ex­té­rieurs », ex­plique Clé­men­tine, l’une des étu­diantes. Der­rière les vitres, de grandes formes en car­ton ont été créées par les élèves. « C’est tou­jours le même mo­tif, ins­pi­ré de la cal­li­gra­phie ja­po­naise », ajoute Fan­ny. Pour faire vivre ces fi­gures sur les fa­çades, une cen­taine de pro­jec­teurs a été ins­tal­lée et dif­fu­se­ra, au fil de la soi­rée, des lu­mières co­lo­rées. « Se­lon le sens et le mou­ve­ment des éclai­rages, ce­la va créer des ef­fets de su­per­po­si­tion, des jeux d’ombres, de cou­leurs, d’op­tique, des trompe l’oeil », dé­taille Océane, ap­pren­tie ré­gis­seur lu­mière. « Ce se­ra une scé­no­gra­phie poé­tique et abs­traite, que cha­cun pour­ra in­ter­pré­ter comme il le sou­haite », pré­vient Lu­na.

« Ce­la fait long­temps que nous vou­lions mon­ter quelque chose pour la Fête des lu­mières. Nous cher­chons au­jourd’hui à faire évo­luer nos for­ma­tions en nous ap­puyant sur des pro­jets, , ajoute Phi­lippe Char­re­ton, en­sei­gnant en élec­tro­nique à Bran­ly. Ce­la a été pos­sible cette an­née grâce à un par­te­na­riat ima­gi­né dans le cadre du cam­pus Lu­mière qui re­groupe plu­sieurs éta­blis­se­ments de l’aca­dé­mie. » « C’est une belle ex­pé­rience pour ces étu­diants de for­ma­tions dif­fé­rentes qui n’ont pas l’ha­bi­tude de tra­vailler en­semble. (...) Ils se re­trouvent im­mer­gés dans un vrai pro­jet pro­fes­sion­nel », es­time Vé­ro­nique Cu­ra, en­sei­gnante en Arts ap­pli­qués à La Mar­ti­nière. Les quatre soirs de la Fête des lu­mières, les yeux des spec­ta­teurs de­vraient briller de­vant le ly­cée. L’émo­tion de­vrait être grande aus­si chez les étu­diants qui ver­ront leur éta­blis­se­ment se trans­for­mer sous l’ef­fet de leur créa­ti­vi­té.

Le ly­cée de la Mar­ti­nière se­ra éclai­ré de l’in­té­rieur, un pro­cé­dé in­ha­bi­tuel.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.