Des com­merces mis en pé­ril par la crise so­ciale

Eco­no­mie La CCI alerte sur les consé­quences des ma­ni­fes­ta­tions des « gi­lets jaunes » sur les chiffres d’af­faires à l’ap­proche des fêtes

20 Minutes (Lyon) - - NEWS - Ca­ro­line Gi­rar­don

« L’ordre doit être ré­ta­bli. » La chambre de com­merce et d’in­dus­trie (CCI) de la Mé­tro­pole de Lyon, Saint-Etienne et Roanne, com­prend « cer­taines re­ven­di­ca­tions des “gi­lets jaunes” », mais s’in­quiète. « Les en­tre­prises qui se si­tuent à proxi­mi­té des bar­rages en place de­puis plus de trois se­maines sont dans une si­tua­tion pré­oc­cu­pante », alerte-telle. Elle évoque de nom­breux com­merces « en ces­sa­tion de paie­ment ». « Plu­sieurs d’entre eux ont vu leurs chiffres d’af­faires chu­ter de 50 %, 80 %, voire 100 % », dé­taille-t-elle.

Ni fré­quen­ta­tion ni li­vrai­sons

C’est le cas de Da­niel Loc­tin, qui gère trois éta­blis­se­ments de res­tau­ra­tion ra­pide à Saint-Etienne. « L’an­née est fou­tue, ça nous a tués, dé­plore-t-il. De­puis le 17 no­vembre, la si­tua­tion est com­pli­quée. » Les ma­ni­fes­tants se sont pos­tés à un rond-point de la zone in­dus­trielle où se trouve l’un de ses res­tau­rants. Le 17 no­vembre, son chiffre d’af­faires a chu­té de 95 %. « Le di­manche, les forces de l’ordre nous ont conseillé de fer­mer, ce que l’on a fait », ra­conte le res­tau­ra­teur. Et la si­tua­tion ne s’est pas amé­lio­rée. « Les jeunes hé­sitent. La clien­tèle fa­mi­liale ne se dé­place plus. » Il en­vi­sage dé­sor­mais de « faire une de­mande de chô­mage par­tiel ». « Nous ren­con­trons un autre pro­blème, ajoute-t-il. Tous nos pro­duits sont frais. Quand vous ne les ven­dez pas, vous êtes obli­gés de les je­ter. En ce mo­ment, nous fai­sons face à de grosses pertes fi­nan­cières et nous sommes frap­pés d’une double peine. »

Les ac­ti­vi­tés d’autres ont été for­te­ment en­tra­vées par des re­tards ou des an­nu­la­tions de li­vrai­sons. « Ha­bi­tuel­le­ment nous sommes li­vrés tous les deux jours. Dé­sor­mais, c’est beau­coup plus aléa­toire », constate Ma­lek Sah­li, gé­rant du Ca­si­no si­tué sur la place du Peuple à SaintE­tienne. Il af­firme que les pertes se­ront im­por­tantes. « On de­vrait se si­tuer au­tour d’une baisse de 30 % de notre chiffre d’af­faires, pré­dit-il. On est dans la der­nière ligne droite. Si on loupe les fêtes de fin d’an­née, on rate l’an­née. »

Laurent, res­pon­sable d’une bou­tique de prêt-à-por­ter, s’in­quiète éga­le­ment de pos­sibles dé­bor­de­ments ce wee­kend. « La si­tua­tion de ces der­niers jours a été ten­due. On voit quelques jeunes faire une sorte de re­pé­rage, ex­plique-t-il. On re­doute qu’ils ne passent à l’ac­tion sa­me­di car on en­tend les ru­meurs, on voit les ap­pels à ve­nir faire du shop­ping gra­tuit sur les ré­seaux so­ciaux. »

Les CCI de France ont de­man­dé que les en­tre­prises « lour­de­ment im­pac­tées » par les désordres et les blo­cages puissent bé­né­fi­cier de « me­sures d’ac­com­pa­gne­ment ra­pides » par l’Etat. Un dis­po­si­tif Ac­ti­vi­té par­tielle a été mis en place pour que les chefs d’en­tre­prise concer­nés fassent connaître leur si­tua­tion.

En blo­quant les routes, les «gi­lets jaunes» mettent des bou­tiques en pé­ril.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.