Ran­do II, le re­tour

Sor­ties De l’air pur, de grands es­paces, la pro­me­nade s’im­pose comme le sport de l’été

20 Minutes (Lyon) - - VACANCES - Marie de Four­nas

En tête du box-of­fice de l’été. En rai­son de la si­tua­tion sanitaire, la randonnée est en bonne voie pour rem­por­ter la palme des ac­ti­vi­tés fa­vo­rites des va­can­ciers. Se­lon une étude pu­bliée par la Fé­dé­ra­tion na­tio­nale des or­ga­nismes ins­ti­tu­tion­nels du tou­risme, les cri­tères de choix des des­ti­na­tions de va­cances ont été im­pac­tés par la crise du Co­vid19. Alors que les pay­sages et l’ac­cueil fi­gu­raient en tête, ils ont été dé­trô­nés par la re­cherche de calme, de lieux fa­vo­rables au res­sour­ce­ment et de sé­cu­ri­té. « Ces cri­tères orientent aus­si le choix des ac­ti­vi­tés comme la randonnée », sou­ligne Marie-Reine Fi­scher, présidente dé­lé­guée d’ADN Tou­risme. Ain­si, tou­jours se­lon l’étude, 59 % des Fran­çais en­vi­sagent de réa­li­ser plus d’ex­cur­sions cet été qu’à l’ac­cou­tu­mée et in­diquent qu’ils re­noue­ront avec l’ac­ti­vi­té phy­sique et par­ti­cu­liè­re­ment la randonnée pédestre. Un en­goue­ment ob­ser­vé par la pla­te­forme Hel­lo­ways qui pro­pose aux ha­bi­tants de grandes villes de trou­ver des iti­né­raires à cô­té de chez eux. « Le nombre de vi­sites a ex­plo­sé de­puis le 1er mai, as­sure Clé­ment

Lhom­meau, son co­fon­da­teur. Avec le confi­ne­ment, les gens ont en­vie de sor­tir. Cer­tains ont épui­sé leurs congés et veulent juste prendre l’air le temps d’un week-end à proxi­mi­té de chez eux. » Un scé­na­rio dé­jà adop­té par les of­fices de tou­risme. « Ha­bi­tuel­le­ment, on met sur­tout en avant le vé­lo, mais cette an­née c’est spé­cial. On a vrai­ment mis l’ac­cent sur les ac­ti­vi­tés de plein air et la re­dé­cou­verte du ter­ri­toire au­tour de chez soi, no­tam­ment via la randonnée », ex­plique Ch­ris­tophe Sa­bar­din, char­gé de mis­sion sports de na­ture à l’Agence dé­par­te­men­tale du tou­risme de l’An­jou. Avec les 180 000 km de sen­tiers ba­li­sés que compte la France, tous les va­can­ciers de­vraient y trou­ver leur compte quel que soit leur lieu de sé­jour. La sa­ga ran­do n’a pas fi­ni de mar­cher.

De­puis la fin du confi­ne­ment, les Fran­çais ont en­vie de calme et de se res­sour­cer.

A l’abri des foules et du bruit, pra­ti­cable en fa­mille mais aus­si peu coû­teuse, la randonnée sé­duit les va­can­ciers.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.