No­vices il y a en­core quelques se­maines, trois de nos lecteurs sont tom­bés dans la po­tion ma­gique de la mu­sique clas­sique

« 20 Mi­nutes » a ac­com­pa­gné trois jeunes lecteurs dans leur ini­tia­tion

20 Minutes (Marseille) - - NEWS - Claire Bar­rois

Ce n’était pas gagné d’avance... En mars, 20 Mi­nutes com­men­çait une ex­pé­rience avec trois lecteurs qui ne connais­saient rien à la mu­sique clas­sique. Le but ? Mon­trer qu’elle n’était pas ré­ser­vée à une élite cultu­relle, à ceux qui ont de l’ar­gent, voire, tout sim­ple­ment, aux vieux. Une fois nos trois cou­ra­geux no­vices choi­sis (âgés de 24 à 27 ans), on les a em­me­nés à l’Opé­ra Gar­nier. Pas une franche réus­site. La suite va vous sur­prendre. « Pour être tout à fait hon­nête, je ne me sen­tais pas du tout à l’aise la pre­mière fois à l’opé­ra, re­con­naît Mé­lis­sa, plus fan de hip-hop que de sym­pho­nies. Peut-être était-ce les oeuvres que j’avais trou­vées très com­pli­quées, ou le manque de di­ver­si­té so­ciale au sein du pu­blic : je m’étais ras­su­rée à pro­pos de mon igno­rance en me di­sant que c’était un monde com­plè­te­ment éloi­gné du mien. Au­tant dire que j’ai bien chan­gé d’avis au­jourd’hui ! » Et ef­fec­ti­ve­ment, il y a un monde entre les trois ti­mides du dé­but et les trois bêtes de scène qui sont al­lées pous­ser la chan­son­nette à l’Opé­ra co­mique. Dé­sor­mais fa­mi­liers et com­plè­te­ment dé­ten­dus dans les lieux de la mu­sique clas­sique, après quatre con­certs, Mé­lis­sa, Etienne et Cla­ra ont ter­mi­né leur par­cours avec 20 Mi­nutes dans cette salle, sorte de pe­tit frère de l’Opé­ra Gar­nier. Dé­sor­mais, les mou­lures et do­rures n’avaient plus rien d’étrange, de telle ma­nière que les trois jeunes, de­ve­nus amis, ont pu se lâ­cher : ils ont ap­pris

quelques chants du der­nier opé­ra aux­quels ils ont as­sis­té, La Nonne san­glante, de Charles Gou­nod. « Ça a ren­du la per­for­mance plus hu­maine, re­marque Etienne. Je me suis dit que moi aus­si, en tra­vaillant, je pour­rais faire quelque chose de sym­pa. Mais mes qua­li­tés vo­cales sont très li­mi­tées… »

A eux de trans­mettre

A la fin du spec­tacle, sen­tant les adieux ap­pro­cher, Cla­ra, Etienne et Mé­lis­sa n’en me­naient pas large. Jus­qu’à ce qu’une re­pré­sen­tante de l’Opé­ra co­mique tombe du ciel et avance : « Ça vous di­rait de re­ve­nir avec des amis pour voir La Bo­hème ? » De quoi pas­ser le flam­beau de la mu­sique clas­sique à leurs proches à leur tour.

« Je me di­sais que c’était un monde com­plè­te­ment éloi­gné du mien. » Mé­lis­sa

Cla­ra, Etienne et Mé­lis­sa ont ter­mi­né l’ex­pé­rience à l’Opé­ra co­mique.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.