Quelques com­pro­mis sur les com­mis­sions

20 Minutes (Marseille) - - IMMOBILIER - Ma­rie de Four­nas

L’an­nonce est al­lé­chante, sur­tout pour des achats, des ventes ou des lo­ca­tions « simples ». Néan­moins, «cer­taines dé­marches ou si­tua­tions sont com­pli­quées et de­mandent d’être ac­com­pa­gné phy­si­que­ment », rap­pelle San­drine Al­lo­nier, por­te­pa­role de vous­fi­nan­cer.com.

Agent de ser­vices

« Les agents im­mo­bi­liers n’ont pas tou­jours bonne ré­pu­ta­tion, car les consom­ma­teurs ne com­prennent pas tou­jours leur va­leur ajou­tée, ana­lyse Brieuc Oger. Mais, lors­qu’il s’agit de suc­ces­sion, d’un bien aty­pique ou avec des ré­no­va­tions, l’ex­per­tise de l’agent prend tout son sens. » Tout ser­vice de qua­li­té né­ces­si­tant de la re­cherche et du temps se paie. «Un bon agent ac­com­pagne son client, lui montre des pos­si­bi­li­tés de tra­vaux, né­go­cie le prix, ou lui pré­sente le quar­tier», pour­suit l’ex­pert. San­drine Al­lo­nier rap­pelle qu’il s’agit de « l’achat d’une vie, sou­vent d’un coup de coeur» et que tout ne peut pas pas­ser par le vir­tuel.

Les agences clas­siques conservent une ex­per­tise re­cher­chée.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.