L’OM s’offre un « cam­pus »

Foot­ball L’Olym­pique de Mar­seille inau­gure ce week-end son « OM Cam­pus », le nou­veau nom du stade Le Cesne

20 Minutes (Marseille) - - SPORTS MARSEILLE - Jean Saint-Marc

Il y a la Bonne Mère d’un cô­té, le mas­sif des ca­lanques de l’autre. Le stade du Cesne, ni­ché dans le bour­geois quar­tier de Ma­zargues, offre une jo­lie vue pour qui veut le­ver les yeux du ballon. Il of­fri­ra, sur­tout, de bien meilleures condi­tions d’en­traî­ne­ment aux joueurs du centre de for­ma­tion de l’OM et à son équipe féminine. Re­bap­ti­sé « OM Cam­pus », le stade se­ra of­fi­ciel­le­ment inau­gu­ré di­manche par Jacques-Hen­ri Ey­raud. D’un na­tu­rel im­pa­tient, 20 Mi­nutes est al­lé fu­re­ter dans les alen­tours, pour voir à quoi il res­sem­blait. « Fran­che­ment, c’est beau, c’est très bien fait », nous avait an­non­cé Ri­chard Mi­ron, ad­joint au maire de Mar­seille, char­gé des Sports. On confirme : les dra­peaux flottent au vent, les tri­bunes sont aux cou­leurs de l’OM et les trois ter­rains semblent ma­gni­fiques, même s’ils sont en syn­thé­tique. « On a com­plè­te­ment re­fait le site, avec la créa­tion de trois ter­rains, de ves­tiaires pour les équipes pro­fes­sion­nelles fé­mi­nines et pour la pré­for­ma­tion, et la créa­tion d’une cen­taine de places de par­king », ex­plique Jo­na­than Le­roy, ar­chi­tecte as­so­cié chez Cha­banne & Par­te­naire.

«On avance pas à pas»

Pour­quoi faire ? D’abord pour of­frir un écrin aux fé­mi­nines de l’OM, qui jouaient au­pa­ra­vant dans le tris­tou­net stade Le­bert, à la tri­bune mi­cro­sco­pique. Les fans des Mar­seillaises pour­ront dé­sor­mais suivre leur pro­bable re­mon­tée en pre­mière di­vi­sion de­puis une tri­bune de 400 places, voire à la té­lé : contrai­re­ment à Le­bert, l’OM Cam­pus per­met les re­trans­mis­sions. « Ils m’ont as­su­ré qu’une na­celle al­lait être ins­tal­lée pour les ca­mé­ras», s’em­balle Idriss Kas­mi, qui com­mente les matchs pour le mé­dia en ligne Chro­nos. Pour l’ins­tant, ce n’est pas en­core ça : « J’ai dû fil­mer OM-Saint Priest à hau­teur de tête des joueurs, ce n’était pas ter­rible… »

Les trois ter­rains ser­vi­ront aus­si aux mi­nots du centre de for­ma­tion, à l’étroit à la Com­man­de­rie. « C’est un ma­gni­fique écrin, mais c’est un en­droit géo­gra­phi­que­ment un peu li­mi­té pour op­ti­mi­ser les condi­tions d’en­traî­ne­ment », sou­pi­rait l’été dernier le pré­sident Jacques-Hen­ri Ey­raud. Lors des né­go­cia­tions (par­fois ten­dues) sur le loyer du stade Vé­lo­drome et son ex­ploi­ta­tion, il a réus­si à ob­te­nir, en guise de « bo­nus », l’uti­li­sa­tion du stade Le Cesne pen­dant cin­quante ans. L’OM ne compte pas s’ar­rê­ter aux trois ter­rains et aux ves­tiaires mon­tés, en ur­gence, cet été. « Il est ques­tion, à terme, que le pro­jet évo­lue… Et l’OM a po­ten­tiel­le­ment l’idée que les jeunes du centre de for­ma­tion puissent lo­ger là », dé­voile Jo­na­than Le­roy, qui pré­cise aus­si­tôt : « Mais ce n’est qu’un pro­jet ! L’OM avance pas après pas. » Avec cet « OM Cam­pus », le club de McCourt vient tou­te­fois de faire une grande en­jam­bée.

La Com­man­de­rie est un peu étroite pour les pé­pites de l’OM comme Ka­ma­ra.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.