Les tests sa­li­vaires se font at­tendre

20 Minutes (Marseille) - - ACTUALITÉ - O.G.

Plus fa­ciles à réa­li­ser et aus­si sen­sibles que les PCR sur des pré­lè­ve­ments na­so-pha­ryn­gés, les tests sa­li­vaires sont tou­jours at­ten­dus en France. «Pour les aé­ro­ports, les écoles, les en­tre­prises, c’est beau­coup moins agres­sif », plaide Gilles Pia­loux. On de­vrait connaître mi-sep­tembre les ré­sul­tats de deux études (l’une en Guyane, l’autre à l’AP-HP) sur ces tests sa­li­vaires. So­lu­tion que d’autres pays uti­lisent dé­jà. « En France, tout est plus lent », re­grette Gilles Pia­loux. Deuxième es­poir : d’autres tests sa­li­vaires, nom­més an­ti­gé­niques, qu’on peut réa­li­ser ra­pi­de­ment chez soi. Com­mer­cia­li­sa­tion pré­vue fin sep­tembre. Pro­blème : la Haute Au­to­ri­té de san­té es­time que, « compte te­nu de leurs faibles per­for­mances, no­tam­ment en cas de charge vi­rale basse, ces tests ne sont à ce jour pas re­com­man­dés ». Une er­reur, se­lon Ca­the­rine Hill : «En réa­li­té, c’est in­té­res­sant de trou­ver les gens qui ont une charge vi­rale im­por­tante. Un des ca­fouillages de notre stra­té­gie, c’est de mé­lan­ger deux pro­blèmes : le diag­nos­tic et le dé­pis­tage. Il faut dé­pis­ter tout le monde de fa­çon fa­cile, ra­pide et peu oné­reuse.»

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.