20 Minutes (Marseille)

Un ba­teau de sau­ve­tage d’une ONG en route avec 125 mi­grants

- Alan Kurdi · Marseille · France · Italy · Michèle Rubirola

Le ba­teau Alan Kur­di de l’ONG al­le­mande Sea-Eye, qui a sau­vé 125 mi­grants en mer sa­me­di, fait route de­puis mar­di soir vers le port de Mar­seille après avoir vu ses ten­ta­tives de re­joindre les côtes ita­liennes échouer, a an­non­cé l’ONG dans un com­mu­ni­qué. « L’in­ac­tion des au­to­ri­tés ita­liennes et al­le­mandes nous contraint à cette me­sure », a as­su­ré le di­ri­geant de l’ONG, Gor­den Is­ler, dans un com­mu­ni­qué. Le na­vire a donc mis le cap sur Mar­seille. Contac­tés par 20 Mi­nutes mer­cre­di ma­tin, ni la pré­fec­ture des Bou­ches­du-Rhône ni le port de Mar­seille ne sem­blaient être au cou­rant de cette ar­ri­vée. De son cô­té, le port de Mar­seille af­firme n’avoir re­çu au­cune de­mande d’es­cale. Pre­mier ad­joint à la maire de Mar­seille Mi­chèle Ru­bi­ro­la, le so­cia­liste Be­noît Payan se dit «prêts à ac­cueillir» ce na­vire s’il en fait la de­mande. La France a de­man­dé mer­cre­di soir à l’Ita­lie de lais­ser ac­cos­ter le na­vire hu­ma­ni­taire, a an­non­cé à l’AFP le mi­nis­tère de l’In­té­rieur. « Nous avons tou­jours été au ren­dez-vous de la so­li­da­ri­té avec l’Ita­lie de­puis deux ans. Nous por­tons à ses cô­tés un mé­ca­nisme de so­li­da­ri­té pour la prise en charge des dé­bar­que­ments, nous lui de­man­dons donc de ré­pondre fa­vo­ra­ble­ment à la de­mande faite par l’ONG d’ac­cos­ter dans le port sûr le plus proche», a-t-on in­di­qué Place Beau­vau.

Newspapers in French

Newspapers from France