Un pro­gramme pour tous

En­sei­gne­ment Le pro­gramme Eras­mus + n’est plus uni­que­ment réservé aux étu­diants. Il est aus­si ou­vert à un large pu­blic

20 Minutes (Marseille) - - PRODUCTION - Laure Mar­chal 20 Mi­nutes Pro­duc­tion

Avant, Eras­mus était réservé aux per­sonnes de l’en­sei­gne­ment su­pé­rieur. Mais ça, c’était avant. De­puis 2014, le pro­gramme a été re­bap­ti­sé Eras­mus +. Pour­quoi ? Parce qu’il s’adresse à un pu­blic bien plus large. Ain­si, les ap­pren­tis, étu­diants, en­sei­gnants, pro­fes­seurs sont concer­nés. En d’autres termes, de la ma­ter­nelle aux étu­diants en pas­sant par les en­sei­gnants, tous peuvent bé­né­fi­cier d’in­ter­ac­tions avec des pays eu­ro­péens dans le cadre du pro­gramme Eras­mus +. Les plus pe­tits échangent en vi­sio avec leurs ca­ma­rades, les autres partent en voyage sco­laire, et les plus grands vivent plu­sieurs mois dans un autre pays. Eras­mus + s’adresse éga­le­ment aux de­man­deurs d’em­plois. Ils ont la pos­si­bi­li­té de par­tir dans un pays eu­ro­péen grâce à des par­te­naires comme Pôle Em­ploi, les mis­sions lo­cales… etc.

D’ailleurs, Es­telle Mar­ti­nez (mis­sions lo­cales d’Auvergne Rhône-Alpes) note que « les jeunes par­tis en Eras­mus + dé­ve­loppent des com­pé­tences mé­tiers et des softs­kills : au­to­no­mie, flexi­bi­li­té, adap­ta­bi­li­té… Et ils re­viennent avec une vraie pro­gres­sion lin­guis­tique, sont beau­coup plus au­to­nomes et, élé­ment pri­mor­dial, ont ga­gné confiance en eux », ajoute t-elle.

Plus de 100 000 dé­parts par an

Ou­bliez l’Au­berge es­pa­gnole ! Eras­mus + c’est avant tout l’en­vie de par­tir pour ac­qué­rir de nou­velles com­pé­tences ou les conso­li­der. Ain­si, les élèves de ly­cées pro­fes­sion­nels ou CFA bé­né­fi­cient aus­si du pro­gramme pour se for­mer dans un autre pays. De la même fa­çon, plus de de 50 % des étu­diants partent en Eu­rope pour y réa­li­ser leurs stages. Ré­sul­tat : ils rentrent avec une ex­pé­rience pro­fes­sion­nelle et la va­li­da­tion de com­pé­tences mé­tiers for­mel­le­ment re­con­nues. Leur CV prend du ga­lon Et c’est là tout l’in­té­rêt d’Eras­mus +. D’ailleurs, les jeunes qui ont réa­li­sé une pé­riode de mo­bi­li­té en­ca­drée à l’étran­ger trouvent, en moyenne, un em­ploi en 2,9 mois contre 4,6 mois pour les autres. Et grâce à une bourse Eras­mus +, le pro­gramme fa­vo­rise la mo­bi­li­té de tous. Pour preuve : 102 476 dé­parts ont été fi­nan­cés en 2019 ! Pour en sa­voir plus, in­for­mez-vous lors des Eras­mus Days, des évé­ne­ments qui ont lieu par­tout en France. Mo­da­li­tés de dé­part, op­por­tu­ni­tés, par­te­naires, té­moi­gnages… Eras­mus + n’au­ra plus de se­cret pour vous !

Eras­mus +, une ex­pé­rience pro­fes­sion­nelle mais aus­si per­son­nelle.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.