La­farge pour­sui­vie pour avoir ai­dé Daesh

Jus­tice

20 Minutes (Montpellier) - - ACTUALITÉ -

Après huit mises en exa­men ces der­niers mois de cadres et de di­ri­geants de La­farge SA, c’était au tour jeu­di de l’en­tre­prise el­le­même d’être mise en exa­men dans l’af­faire de sa fi­liale sy­rienne. Pour­sui­vi pour « com­pli­ci­té de crimes contre l’hu­ma­ni­té », « fi­nan­ce­ment d’une en­tre­prise ter­ro­riste » et «mise en dan­ger de la vie» des an­ciens sa­la­riés de l’usine de Ja­la­biya, le ci­men­tier, qui a fu­sion­né avec le Suisse Hol­cim, est soup­çon­né d’avoir ver­sé près de 13 mil­lions d’eu­ros à des groupes dji­ha­distes en Sy­rie – dont Daesh –, pour main­te­nir son ac­ti­vi­té pen­dant la guerre. La fi­liale au­rait aus­si ven­du du ci­ment à l’or­ga­ni­sa­tion de l’Etat is­la­mique. Dans un com­mu­ni­qué, « La­farge SA re­con­naît que le sys­tème de su­per­vi­sion de sa fi­liale sy­rienne ne lui a pas per­mis d’iden­ti­fier les man­que­ments sur­ve­nus ». Ce­pen­dant, l’en­tre­prise en­tend exer­cer un re­cours contre des « in­frac­tions re­pro­chées qui ne re­flètent pas équi­ta­ble­ment les res­pon­sa­bi­li­tés de La­farge SA ».

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.