Le PSG éclipse l’Etoile rouge de Bel­grade (6-1)

Lors d’un vrai fes­ti­val of­fen­sif, le PSG a écra­sé Bel­grade (6-1), en Ligue des cham­pions

20 Minutes (Montpellier) - - GRAND MONTPELLIER - Ay­me­ric Le Gall

Après la dé­faite à Li­ver­pool, le PSG de­vait se re­prendre à do­mi­cile face à l’Etoile rouge de Bel­grade, le Pe­tit Pou­cet du groupe C. En col­lant un très violent 6-1 aux Serbes, la mis­sion est plus qu’ac­com­plie pour Pa­ris et Ney­mar, au­teur d’un match de très grande classe.

Li­ver­pool comme « dé­clic ». Pre­mier à se pré­sen­ter face à la presse après la ba­lade du PSG contre Bel­grade, Tho­mas Meu­nier a im­mé­dia­te­ment par­lé de «dé­clic», à la suite de la dé­faite inau­gu­rale en Ligue des cham­pions à An­field. Mais le la­té­ral pa­ri­sien « pré­fère ne pas prendre ce match [contre Bel­grade] comme une ré­fé­rence ». Il a mar­te­lé qu’une grande sai­son pas­se­ra d’abord par de « très bonnes pres­ta­tions contre Li­ver­pool ou Naples ». S’il a bien rai­son, ce match face aux Serbes doit tout de même ser­vir d’exemple, no­tam­ment dans « l’état d’es­prit ir­ré­pro­chable » af­fi­ché par tout le col­lec­tif pa­ri­sien.

Ney­mar se ré­gale. Tout sou­rire, Ney­mar est ve­nu face aux jour­na­listes bal­lon du match en main, après son tri­plé contre L’Etoile rouge. S’il a ré­ga­lé le Parc des Princes, no­tam­ment grâce à deux coups francs té­lé­gui­dés dans la lu­carne du pauvre Bor­jan (20e, 81e) et un scud sous la barre après un une-deux avec Mbap­pé (22e), le Bré­si­lien est clai­re­ment plus à l’aise sur le ter­rain qu’en zone mixte. « C’est un grand soir pour notre équipe, s’est conten­té de dire l’ex-joueur du Bar­ça. Je suis très heu­reux après ce tri­plé, je me sens bien en jouant au foot.» On s’en conten­te­ra.

Un qua­tuor du ton­nerre. Il n’y a pas que Ney­mar à Pa­ris. Les joueurs pa­ri­siens pas­sés de­vant les mé­dias après le match n’ont pas man­qué de nous le faire re­mar­quer. Et c’est vrai. Car si le Bré­si­lien a été mons­trueux mer­cre­di soir, il ne faut pas que ça éclipse la bonne pres­ta­tion des autres at­ta­quants pa­ri­siens. Tous bu­teurs, Ca­va­ni (37e), Di Ma­ria (41e) et Mbap­pé (70e) ont mon­tré que le PSG avait de quoi faire mal de tous les cô­tés. Vi­ve­ment l’af­fron­te­ment, plus com­pli­qué, face à Naples, vain­queur de Li­ver­pool (1-0).

Au­teur d’un tri­plé, dont deux buts sur coup franc, Ney­mar a été l’homme du match face à l’Etoile rouge de Bel­grade.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.